Est-ce que je vais m'en sortir?

Certains en font une partie. Certains le font en hâte ou par peur. Certains le font exprès, par méchanceté. La plupart d'entre nous le font de temps en temps, nous le faisons tout le temps ou par accident. Nous essayons de ne pas nous faire prendre à faire quelque chose qui, nous le savons, n’est pas correct.

Cela est particulièrement évident lorsque vous conduisez une voiture. Pourrai-je m'échapper si je dépasse ce camion du mauvais côté? Est-ce que je pourrai m'échapper si je ne m'arrête pas complètement à Stop ou si je conduis toujours à Yellow? Pourrai-je m'échapper si je dépasse la vitesse - je suis pressé, après tout?

Parfois, j'essaie de ne pas me faire prendre en cuisinant ou en cousant. Personne ne remarquera si j'utilise une autre épice ou que j'ai cousu un morceau de façon croche. Ou j'essaie de manger un morceau de chocolat supplémentaire non observé ou j'espère que mon excuse boiteuse de ne pas pratiquer ne soit pas découverte.

Essayons-nous jamais d’échapper aux choses spirituelles dans l’espoir que Dieu ne les remarquera pas ou ne les oubliera pas? De toute évidence, Dieu voit tout, alors nous savons que nous ne pouvons pas nous en tirer comme ça. Sa grâce ne couvre-t-elle pas tout?

Néanmoins, nous essayons toujours. Nous pourrions bien discuter: je m'éloigne de ne pas prier aujourd'hui. Ou: je m'en tire en disant ces petits potins ou en regardant ce site Web douteux. Mais sommes-nous vraiment en train de nous en sortir?

Le sang du Christ couvre les péchés d'un chrétien, du passé, du présent et du futur. Cela signifie-t-il que nous pouvons faire tout ce que nous voulons? Certains ont posé cette question après avoir appris que la grâce n'est pas l'observance de la loi de tout ce qui est nécessaire pour pouvoir se tenir devant Dieu.

Paul répond par un non retentissant dans Roman 6,1-2:
"Que voulons-nous dire? Devons-nous rester dans le péché pour que la mesure de grâce soit complète? C'est loin! "Grace n'est pas une licence pour pécher. L'auteur de la Lettre aux Hébreux nous rappelle: "Tout est révélé et révélé aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte" (4,13). Si nos péchés sont allés aussi loin de la mémoire de Dieu que de l'Est de l'Occident et que la grâce couvre tout, pourquoi devrions-nous encore rendre compte de nous-mêmes? La réponse à cette question est quelque chose dont je me souviens souvent de l'ambassadeur College: "Attitude".

"Dans quelle mesure puis-je me permettre et m'en sortir?" Aucune attitude qui plait à Dieu. Ce n’était pas son attitude quand il a élaboré son plan pour sauver l’humanité. Ce n'était pas l'attitude de Jésus quand il est allé à la croix. Dieu a donné et continue de donner - tout. Il ne cherche pas un raccourci, l'exigence minimale ou quoi que ce soit qui croise son chemin. Est-ce qu'il attend quelque chose de moins de nous?

Dieu veut que nous voyions une attitude généreuse, généreuse, aimante et abondante, plus que nécessaire. Si nous traversons la vie et essayons de nous échapper avec toutes sortes de choses, parce que la grâce recouvre tout, nous devrons donner beaucoup d'explications.

par Tammy Tkach


pdfEst-ce que je vais m'en sortir?