Est-ce que Dieu t'aime toujours?

194 aime toujours son dieuSavez-vous que beaucoup de chrétiens vivent chaque jour et ne sont pas sûrs que Dieu les aime toujours? Ils craignent que Dieu puisse les rejeter, et pire encore, il les a déjà rejetés. Peut-être que vous avez la même peur. Pourquoi pensez-vous que les chrétiens sont si inquiets?

La réponse est simplement qu'ils sont honnêtes avec eux-mêmes. Ils savent qu'ils sont des pécheurs. Ils sont douloureusement conscients de leurs échecs, de leurs erreurs, de leurs transgressions - de leurs péchés. On leur a enseigné que l'amour et même le salut de Dieu dépendent de la manière dont ils obéissent à Dieu.

Alors, ils continuent à dire à Dieu combien ils sont désolés et à demander pardon dans l'espoir que Dieu leur pardonnera et ne se détournera pas lorsqu'ils créeront un sentiment d'inquiétude profond et profond.

Cela me rappelle Hamlet, une pièce de Shakespeare. Dans cette histoire, le prince Hamlet a appris que son oncle Klaudius avait tué le père de Hamlet et épousé sa mère pour prendre le trône. Par conséquent, Hamlet prévoit secrètement de tuer son oncle / beau-père dans un acte de vengeance. L'occasion idéale se présente, mais le roi prie, alors Hamlet reporte l'attaque. "Si je le tue lors de ses aveux, il ira au paradis", conclut Hamlet. "Si j'attends et le tue après qu'il ait encore péché, mais avant qu'il le sache, il ira en enfer." Beaucoup de gens partagent les idées de Hamlet sur Dieu et le péché humain.

Quand ils sont arrivés à la foi, on leur a dit que si et jusqu'à ce qu'ils ne se repentent pas et ne croient pas, ils seraient complètement séparés de Dieu et le sang de Christ ne pourrait et ne pourrait pas travailler pour eux. Croire en cette erreur les a amenés à une autre idée fausse: chaque fois qu'ils retomberaient dans le péché, Dieu les priverait de leur grâce et le sang de Christ ne les couvrirait plus. C'est pourquoi, quand les gens sont honnêtes à propos de leur péché, ils se demandent tout au long de leur vie chrétienne si Dieu les a rejetés. Rien de tout cela n'est une bonne nouvelle. Mais l'évangile est une bonne nouvelle.

Das Evangelium sagt uns nicht, dass wir von Gott getrennt sind, und dass wir etwas tun müssen, damit Gott uns seine Gnade gewährt. Das Evangelium sagt uns, dass Gott der Vater in Christus alle Dinge, einschliesslich Sie und mich, einschliesslich aller Menschen (Kolosser 1,19-20) versöhnt hat.

Es gibt keine Barriere, keine Trennung zwischen Mensch und Gott, weil Jesus sie niedergerissen hat, und weil er in seinem eigenen Wesen die Menschheit in die Liebe des Vaters hineingezogen hat (1 Johannes 2,1; Johannes 12,32). Die einzige Barriere ist eine eingebildete (Kolosser 1,21), die wir Menschen durch unsere eigene Selbstsucht, Angst und Unabhängigkeit aufgerichtet haben.
L'Évangile ne consiste pas à faire ou à croire quelque chose qui amène Dieu à changer notre statut de non aimé en aimé.

Gottes Liebe hängt nicht von irgendetwas ab, was wir tun oder nicht tun. Das Evangelium ist eine Erklärung was bereits wahr ist – eine Erklärung der unnachgiebigen Liebe des Vaters für die ganze Menschheit, die in Jesus Christus durch den Heiligen Geist offenbar wurde. Gott liebte Sie, bevor Sie je irgendetwas bereut oder geglaubt hatten, und nichts, was Sie oder jemand anders je tut, wird dies ändern (Römer 5,8; 8,31-39).

L’Évangile parle d’une relation, d’une relation avec Dieu qui est devenue réalité pour nous par notre propre action en Christ. Il ne s'agit pas d'un ensemble d'exigences, ni d'une simple acceptation intellectuelle d'une série de faits religieux ou bibliques. Jésus-Christ ne s'est pas seulement tenu près de nous devant le siège du jugement de Dieu; il nous a attirés en lui-même et nous a créés avec lui et en lui par le Saint-Esprit aux enfants bien-aimés de Dieu.

Es ist niemand anders als Jesus, unser Erlöser, der alle unsere Sünden auf sich nahm, der auch durch den Heiligen Geist in uns «das Wollen und Vollbringen nach seinem Wohlgefallen» wirkt (Philipper 4,13; Epheser 2,8-10). Wir können uns aus ganzem Herzen hingeben, um ihm nachzufolgen, im Wissen, dass er uns bereits vergeben hat, wenn wir versagen.

Denken Sie darüber nach! Gott ist nicht eine «Gottheit, die uns weit weg, dort draussen im Himmel beobachtet», sondern Vater, Sohn und Heiliger Geist, in dem Sie und alle anderen leben, weben und sind (Apostelgeschichte 17,28). Er liebt Sie so sehr, ohne Rücksicht darauf, wer Sie sind oder was Sie getan haben, dass er in Christus, dem Sohn Gottes, der ins menschliche Fleisch kam – und durch den Heiligen Geist in unser Fleisch kommt – Ihre Entfremdung, Ihre Ängste, Ihre Sünden wegnahm, und Sie durch seine rettende Gnade heilte. Er entfernte jede Barriere zwischen Ihnen und ihm.

En Christ, vous êtes débarrassé de tout ce qui vous a empêché d'éprouver directement la joie et le calme qui découlent d'une vie de fraternité intime, d'amitié et d'une paternité parfaite et aimante. Quel message merveilleux que Dieu nous a donné à partager avec les autres!

par Joseph Tkach