Vivez pour Dieu ou en Jésus

580 pour Dieu ou pour vivre en Jésus Je me pose une question sur le sermon d'aujourd'hui: "Est-ce que je vis pour Dieu ou en Jésus?" La réponse à ces mots a changé ma vie et elle peut aussi changer votre vie. Il s'agit de savoir si j'essaye de vivre complètement légalement pour Dieu ou si j'accepte la grâce inconditionnelle de Dieu comme un don immérité de Jésus. Pour le dire clairement, je vis en, avec et par Jésus. Il est impossible de prêcher tous les aspects de la grâce dans ce seul sermon. Je vais donc au cœur du message:

«Il a déjà décidé alors que par Jésus-Christ nous devions devenir ses propres enfants. C'était son plan, et c'était ainsi qu'il l'aimait. Tout cela devrait être utilisé pour louer la bonté glorieuse et imméritée de Dieu que nous avons éprouvée à travers son Fils bien-aimé. avec Christ, nous sommes rendus vivants - par grâce vous êtes sauvés -; et il nous a ressuscités avec nous et nous a établis au ciel en Jésus-Christ » (Éphésiens 2,5: 6 espère pour tous).

Ma performance ne compte pas

Le plus grand cadeau que Dieu avait donné à son peuple Israël dans l'ancienne alliance était de donner la loi au peuple par l'intermédiaire de Moïse. Mais personne n'a réussi à garder parfaitement cette loi sauf Jésus. Dieu a toujours été préoccupé par une relation d'amour avec son peuple, mais malheureusement, seules quelques personnes de l'ancienne alliance l'ont expérimenté et compris.

C'est pourquoi la nouvelle alliance est un changement total que Jésus a donné aux gens. Jésus donne à son église un accès illimité à Dieu. Grâce à sa grâce, je vis dans une relation vivante à travers, avec et en Jésus-Christ. Il a quitté le ciel et est né sur terre comme Dieu et homme et a vécu parmi nous. Au cours de sa vie, il a accompli la loi complètement et n'a pas manqué un seul point jusqu'à ce qu'il ait mis fin à l'ancienne alliance avec sa mort et sa résurrection.

Jésus est la personne suprême de ma vie. Je l'ai accepté comme mon plus grand cadeau, en tant que Seigneur, et je suis reconnaissant de ne plus avoir à lutter avec les commandements et les interdictions de l'ancienne alliance.

La plupart d'entre nous en ont fait l'expérience, consciemment ou inconsciemment, en vivant légalement. Moi aussi, je croyais que l'obéissance littérale et inconditionnelle était une expression de mon dévouement à plaire à Dieu. J'ai essayé de vivre ma vie selon les règles de l'ancienne alliance. Et de plus, tout faire pour Dieu, jusqu'à ce que Dieu Tout-Puissant me montre à travers sa grâce: "Il n'y a personne de juste, pas même un" - sauf Jésus, notre plus grand cadeau! Ma propre performance avec tous les accompagnements ne pourrait jamais être suffisante pour Jésus, car ce qui compte, c'est ce qu'il a accompli pour moi. J'ai reçu son don de grâce pour vivre en Jésus. Même croire en Jésus est un don de Dieu. Je peux accepter la foi et à travers elle aussi Jésus, le plus grand don de la grâce de Dieu.

Vivre en Jésus est une décision de grande importance

J'ai réalisé que cela dépendait de moi. Comment croire en Jésus? Je peux choisir de l'écouter et de faire ce qu'il dit parce que mes croyances déterminent mes actions. Quoi qu'il en soit, cela a des conséquences pour moi:

«Mais comment était ta vie avant? Vous avez désobéi à Dieu et ne vouliez rien savoir de lui. A ses yeux tu étais mort, tu as vécu comme il est d'usage dans ce monde et tu as succombé à Satan, qui exerce son pouvoir entre le ciel et la terre. Son esprit mauvais règne toujours sur la vie de tous les gens qui désobéissent à Dieu. Nous leur appartenions aussi, à l'époque où nous voulions déterminer notre propre vie. Nous avons cédé aux passions et aux tentations de notre ancienne nature et, comme tous les autres peuples, nous avons été soumis à la colère de Dieu »(Éphésiens 2,1: 3, Espérance pour tous).

Cela me montre: garder exactement les commandements de l'ancienne alliance ne crée pas une relation personnelle avec Dieu. Au contraire, ils m'ont séparé de lui parce que mon attitude était basée sur ma propre contribution. La peine pour le péché est restée la même: la mort et il m'a laissé dans une position désespérée. Des mots d'espoir suivent maintenant:

«Mais la miséricorde de Dieu est grande. À cause de nos péchés, nous étions morts aux yeux de Dieu, mais il nous a tellement aimés qu'il nous a donné une nouvelle vie avec le Christ. Souvenez-vous toujours: vous ne devez ce salut qu'à la grâce de Dieu. Il nous a ressuscités des morts avec Christ, et notre association avec Christ nous a déjà donné notre place dans le monde céleste. De cette manière, Dieu veut montrer la grandeur écrasante de sa grâce pour toujours dans son amour qu'il nous a montré en Jésus-Christ. Car c'est seulement grâce à sa gentillesse imméritée que vous avez été sauvé de la mort. C'est arrivé parce que vous croyez en Jésus-Christ. C'est un don de Dieu et non votre propre travail. Une personne ne peut rien apporter à travers ses propres réalisations. C'est pourquoi personne ne peut imaginer leurs bonnes actions » (Éphésiens 2,4: 9 espère pour tous).

J'ai vu que la foi en Jésus est un don de Dieu que j'ai reçu sans mérite. J'étais absolument mort parce que par identité j'étais un pécheur et je péchais. Mais parce que j'ai été autorisé à accepter Jésus comme mon Rédempteur, Sauveur et Seigneur, j'ai été crucifié avec lui. Tous mes péchés que j'ai jamais accusés et que je commettrai sont pardonnés à travers lui. Tel est le message rafraîchissant et clair. La mort ne m’a plus droit. J'ai une identité complètement nouvelle en Jésus. La personne morale Toni est et restera morte, même si, comme vous pouvez le constater, malgré son âge, il se promène de façon vivante et animée.

Vivez en grâce - vivez en Jésus

Je vis avec, à travers et en Jésus ou comme Paul le dit précisément:

«Parce que j'ai été condamné à mort par la loi. Alors maintenant, je suis mort à la loi afin de pouvoir vivre pour Dieu. Mon ancienne vie est morte avec le Christ sur la croix. C'est pourquoi je ne vis plus, mais le Christ vit en moi! Je vis ma vie transitoire sur cette terre dans la foi en Jésus-Christ, le Fils de Dieu, qui m'a aimé et a donné sa vie pour moi. Je ne rejette pas ce don immérité de Dieu - contrairement aux chrétiens qui veulent toujours adhérer aux exigences de la loi. Car si nous pouvions être acceptés par Dieu en obéissant à la loi, alors Christ n'aurait pas eu à mourir » (Galates 2,19: 21 espère pour tous).

Par grâce je suis sauvé, par grâce Dieu m'a ressuscité et je suis installé au ciel avec le Christ Jésus. Il n'y a rien dont je puisse me vanter si ce n'est que je suis aimé et que je vis dans le Dieu trinitaire. Je dois ma vie à Jésus. Il a fait tout ce qui était nécessaire pour que ma vie soit couronnée de succès en lui. Pas à pas, je me rends compte de plus en plus que cela fait une énorme différence que je dise: je vis pour Dieu ou si Jésus est ma vie. Être un avec le Dieu saint, cela change fondamentalement ma vie, car je ne détermine plus ma vie, mais laisse Jésus vivre à travers moi. Je le souligne avec les versets suivants.

"Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l'Esprit de Dieu habite en vous?" (1 Corinthiens 3,16).

Je suis maintenant une demeure du Père, du Fils et du Saint-Esprit, c'est un privilège de la nouvelle alliance. Cela s'applique que j'en ai conscience ou que je reste inconscient: que je dorme ou que je travaille, Jésus vit en moi. Quand j'expérimente la merveilleuse création lors d'une randonnée en raquettes, Dieu est en moi et fait de chaque instant un trésor. Il y a toujours un espace libre pour laisser Jésus me guider et me donner des cadeaux. J'ai le droit d'être le temple de Dieu en mouvement et de profiter de la relation la plus intime avec Jésus.

Puisqu'il vit en moi, je n'ai pas besoin d'avoir peur de ne pas rencontrer la vision de Dieu. Même si je tombe comme son fils justifié, il m'aidera. Mais cela ne s'applique pas seulement à moi. Jésus a mené la bataille contre Satan et a gagné avec et pour nous. Après son combat avec Satan, il essuie au figuré la sciure de bois de mes épaules, comme en se balançant. Il a payé toute notre culpabilité une fois pour toutes, son sacrifice suffit pour que tout le monde vive réconcilié avec lui.

«Je suis la vigne, vous êtes les sarments. Celui qui reste en moi et moi en lui porte beaucoup de fruit; car sans moi tu ne peux rien faire » (Jean 15,5).

Je peux être connecté à Jésus comme un raisin sur la vigne. Grâce à lui, j'obtiens tout ce dont j'ai besoin pour vivre. De plus, je peux parler à Jésus de toutes les questions de ma vie, car il me connaît à fond et sait où j'ai besoin d'aide. Il n'est alarmé par aucune de mes pensées et ne me juge pour aucun de mes faux pas. Je lui avoue ma culpabilité, que malgré ma mort je ne pèche pas, comme son ami et frère m'invoquent. Je sais qu'il lui a pardonné. Mon identité en tant que pécheur est la vieille histoire, maintenant je suis une nouvelle créature et je vis en Jésus. Vivre ainsi est vraiment amusant, voire amusant, car il n'y a plus de handicap séparateur.

La deuxième partie de la phrase me montre que sans Jésus je ne peux rien faire. Je ne peux pas vivre sans Jésus. J'ai confiance en Dieu qu'il appelle tout le monde pour qu'il l'entende ou l'entende. Quand et comment cela se produit est dans son autorité. Jésus m'explique que toutes mes bonnes paroles et même mes meilleures œuvres ne font absolument rien pour me garder en vie. Il m'ordonne de faire attention à ce qu'il aimerait me dire seul ou par l'intermédiaire de mes chers voisins. Il m'a donné mes voisins à cet effet.

Je nous compare aux disciples qui ont couru de Jérusalem à Emmaüs à cette époque. Ils avaient auparavant connu des jours difficiles à cause de la crucifixion de Jésus et en ont discuté les uns avec les autres sur le chemin du retour. Un étranger, c'était Jésus, a couru avec eux et a expliqué ce qui était écrit à son sujet dans les Écritures. Mais cela ne les a pas rendus plus intelligents. Ils ne l'ont reconnu qu'à la maison en rompant le pain. Grâce à cet incident, ils ont acquis un aperçu de Jésus. Il est tombé de leurs yeux comme des écailles. Jésus vit - il est le Sauveur. Y a-t-il encore de telles révélations aujourd'hui? Je pense que oui.

Vous constaterez peut-être que le sermon «Vivez pour Dieu ou en Jésus» est un défi. Ensuite, vous aurez une bonne occasion d'en discuter avec Jésus. Il aime beaucoup les conversations intimes et est heureux de vous montrer à quel point la vie est l'un des plus grands miracles en lui. Il remplit votre vie de grâce. Jésus en vous est votre plus beau cadeau.

par Toni Püntener