Conversion, repentance et repentance

La repentance signifie : se détourner du péché, se tourner vers Dieu !

Conversion, repentir, repentir (traduit aussi par "repentir") envers le Dieu miséricordieux est un changement d'attitude, provoqué par l'Esprit Saint et enraciné dans la Parole de Dieu. La repentance implique de prendre conscience de son propre état de péché et d'accompagner une nouvelle vie sanctifiée par la foi de Jésus-Christ. Se repentir, c'est se repentir et se repentir.


  Traduction de la Bible "Luther 2017"

 

« Et Samuel dit à toute la maison d'Israël : Si vous voulez vous tourner vers l'Éternel de tout votre cœur, éloignez les dieux étrangers et les branches de vous-mêmes, et tournez votre cœur vers l'Éternel, et servez-le seul, et il vous en délivrera Main des Philistins » (1 Samuel 7,3).


«J'efface tes iniquités comme un nuage et tes péchés comme une brume. Tourne-toi vers moi car je te rachèterai!" (Ésaïe 44.22).


« Tournez-vous vers moi et vous serez sauvés, les extrémités du monde entier ; parce que je suis Dieu et personne d'autre " (Ésaïe 45.22).


«Cherchez le Seigneur pendant qu'il se trouve; l'appelle tant qu'il est près » (Ésaïe 55.6).


«Retournez, enfants apostats, et je vous guérirai de votre désobéissance. Voyez, nous venons à vous; car tu es le Seigneur notre Dieu » (Jérémie 3,22).


«Je veux leur donner un cœur pour qu'ils me sachent que je suis le Seigneur. Et ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu ; car ils se tourneront vers moi de tout leur cœur » (Jérémie 24,7).


« J'ai dû entendre Ephraïm se plaindre : Tu m'as châtié et j'ai été châtié comme un jeune taureau qui n'a pas encore été apprivoisé. Si vous me convertissez, je me convertirai ; car toi, Seigneur, tu es mon Dieu ! Après ma conversion, je me suis repenti, et quand je suis arrivé à la Compréhension, je me suis cogné la poitrine. J'ai eu honte et je me tiens là rouge de honte ; car je porte la honte de ma jeunesse Ephraïm n'est-il pas mon cher fils et mon cher enfant ? Car aussi souvent que je le menace, je dois me souvenir de lui ; c'est pourquoi mon cœur se brise, que je dois avoir pitié de lui, dit le Seigneur » (Jérémie 31,18-20).


«Souviens-toi, Seigneur, comment nous sommes; regarde et regarde notre disgrâce !" (Lamentations 5,21).


«Et la parole du Seigneur me fut adressée: Si les méchants sont convertis de tous leurs péchés qu'ils ont commis, et gardent toutes mes lois et pratiquent la justice et la justice, alors ils vivront et ne mourront pas. On ne devrait pas se souvenir de toutes ses transgressions qu'il a commises, mais il devrait rester en vie à cause de la justice qu'il a commise. Pensez-vous que je me réjouis de la mort des méchants, dit le Seigneur Dieu, et non plutôt qu'il se détourne de ses voies et reste en vie ?" (Ezéchiel 18,1 : 21 et 23).


« C'est pourquoi je vous jugerai, vous de la maison d'Israël, chacun selon sa voie, dit le Seigneur Dieu. Repentez-vous et détournez-vous de toutes vos transgressions afin que vous ne tombiez pas dans la culpabilité à cause d'elles. Jetez de vous-mêmes toutes vos transgressions que vous avez commises et faites-vous un cœur nouveau et un esprit nouveau. Car pourquoi veux-tu mourir, toi de la maison d'Israël ? Car je n'ai aucun plaisir à la mort de celui qui doit mourir, dit le Seigneur Dieu. Convertissez-vous donc et vivez ainsi » (Ézéchiel 18,30: 32).


« Dis-leur : Comme je vis, dit le Seigneur Dieu, je n'ai pas de plaisir à la mort du méchant, mais que le méchant se détourne de sa voie et vive. Alors maintenant, détournez-vous de vos mauvaises voies. Pourquoi veux-tu mourir, toi de la maison d'Israël ?" (Ézéchiel 33,11).


«Tu reviendras avec ton Dieu. Accrochez-vous à l'amour et à la justice et espérez toujours en votre Dieu ! " (Osée 12,7).


"Mais même maintenant, dit le Seigneur, reviens à moi de tout ton cœur en jeûnant, en pleurant, en se lamentant!" (Joel 2,12).


« Mais dis-leur : Ainsi parle l'Éternel des armées : Revenez vers moi, dit l'Éternel des armées, et je me tournerai vers vous, dit l'Éternel des armées » (Zacharie 1,3).


Jean Baptiste
«En ce temps-là, Jean-Baptiste vint prêcher dans le désert de Judée, en disant : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche ! Car c'est de cela que le prophète Isaïe a parlé et a dit (Isaïe 40,3 ) : Il y a une voix de prédicateur dans le désert : Préparez le chemin pour le Seigneur et tracez son chemin ! Mais lui, Johannes, portait un vêtement en poil de chameau et une ceinture de cuir autour de ses reins ; mais sa nourriture était des sauterelles et du miel sauvage. Alors Jérusalem et toute la Judée et tout le pays près du Jourdain sortirent vers lui et furent baptisés par lui dans le Jourdain, confessant leurs péchés. Quand il vit beaucoup de pharisiens et de sadducéens venir à son baptême, il leur dit : Vous avez élevé des vipères, qui vous a assuré que vous échapperiez à la colère à venir ? Voyez, apportez le fruit juste de la repentance ! Ne pensez pas que vous pourriez vous dire : nous avons Abraham pour Père. Car je vous le dis, Dieu est capable de susciter des enfants à Abraham de ces pierres. La hache a déjà été posée sur les racines des arbres. C'est pourquoi : tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. Je te baptise d'eau en repentance ; mais celui qui vient après moi est plus fort que moi, et je ne vaux pas ses souliers ; il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu. Il a la pelle à la main et séparera le blé de l'ivraie et ramassera son blé dans la grange ; mais il brûlera la paille avec un feu inextinguible " (Matthieu 3,1: 12).


"Jésus dit : En vérité je vous le dis, si vous ne vous repentez pas et ne devenez pas comme des enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux" (Matthieu 18,3).


« Ainsi Jean était dans le désert, baptisant et prêchant le baptême de pénitence pour le pardon des péchés » (Marc 1,4).


«Mais après la délivrance de Jean, Jésus vint en Galilée et prêcha l'évangile de Dieu et dit: Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous et croyez en l'évangile!" (Marc 1,14: 15).


"Il convertira beaucoup d'Israélites au Seigneur leur Dieu" (Luc 1,16).


"Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs à se repentir" (Luc 5,32).


"Je vous le dis, il y aura aussi plus de joie dans le ciel pour un pécheur qui se repent que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de se repentir" (Luc 15,7).


"Alors, je vous le dis, il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un pécheur qui se repent" (Luc 15,10).


A propos du fils prodigue
«Jésus dit: Un homme avait deux fils. Et le plus jeune dit au père : Donne-moi, mon père, l'héritage qui m'est dû. Et il partagea entre eux l'habacuc et le domaine. Et peu de temps après, le plus jeune fils a tout rassemblé et a déménagé dans un pays lointain; et là il fit passer son héritage avec prassen. Mais quand il eut tout épuisé, il y eut une grande famine dans ce pays et il commença à mourir de faim et alla s'accrocher à un citoyen de ce pays ; il l'envoya dans son champ pour s'occuper des cochons. Et il voulut se remplir le ventre des cosses que mangeaient les cochons ; et personne ne les lui a donnés. Puis il revint vers lui-même et dit : Combien de journaliers a mon père, qui ont du pain en abondance, et je péris ici de faim ! Je me lèverai, j'irai vers mon père et je lui dirai : Père, j'ai péché contre le ciel et contre toi. Je ne suis plus digne d'être appelé votre fils ; fais de moi la même chose qu'un de tes journaliers ! Et il se leva et vint vers son père. Mais alors qu'il était encore loin, son père l'a vu et a pleuré, et il a couru et est tombé sur son cou et l'a embrassé. Et le fils lui dit : Père, j'ai péché contre le ciel et devant toi ; Je ne suis plus digne d'être appelé ton fils. Mais le père dit à ses serviteurs : Apportez vite le plus beau vêtement et mettez-le-lui, mettez-lui un anneau à la main et des chaussures aux pieds, et amenez le veau engraissé et abattez-le ; mangeons et soyons heureux ! Car mon fils était mort et il est de nouveau vivant ; il était perdu et a été retrouvé. Et ils ont commencé à être heureux. Mais le fils aîné était sur le terrain. Et quand il arriva près de la maison, il entendit des chants et des danses et appela l'un des serviteurs et lui demanda ce que c'était. Mais il lui dit : Ton frère est venu, et ton père a égorgé le veau gras parce qu'il l'a retrouvé sain. Il s'est fâché et n'a pas voulu entrer. Alors son père sortit et lui demanda. Mais il répondit et dit à son père : Voici, je t'ai servi pendant tant d'années et je n'ai jamais enfreint ton commandement, et tu ne m'as jamais donné de chèvre pour être heureux avec mes amis. 30 Mais maintenant, quand est venu ton fils, qui a dilapidé ton habacuc et tes biens avec des prostituées, tu as tué pour lui le veau engraissé. Mais il lui dit : Mon fils, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Mais vous devez être joyeux et de bonne humeur ; parce que ton frère était mort et est revenu à la vie, il était perdu et a été retrouvé » (Luc 15,11: 32).


Le pharisien et le percepteur
« Mais il dit cette parabole à quelques-uns convaincus d'être pieux et justes, et méprisant les autres : Deux personnes montèrent au temple pour prier, l'un pharisien, l'autre percepteur. Le pharisien se leva et se pria ainsi : Je te remercie, Dieu, de ce que je ne suis pas comme les autres, voleurs, injustes, adultères, ou même comme ce collecteur d'impôts. Je jeûne deux fois par semaine et je donne la dîme à tout ce que je prends. Le percepteur, cependant, se tenait loin et ne voulait pas lever les yeux au ciel, mais se frappa la poitrine et dit : Dieu, aie pitié de moi en tant que pécheur ! Je vous le dis, celui-ci est descendu chez lui justifié, pas celui-là. Car quiconque s'élèvera sera abaissé; et quiconque s'humilie sera élevé » (Luc 18,9: 14).


Zachaus
«Et il entra à Jéricho et y passa. Et voici, il y avait un homme nommé Zachée, qui était le chef des collecteurs d'impôts et qui était riche. Et il désirait voir Jésus qui il était, et ne pouvait pas à cause de la foule ; car il était de petite taille. Et il courut en avant et grimpa sur un sycomore pour le voir ; car c'est par là qu'il doit passer. Et quand Jésus arriva à l'endroit, il leva les yeux et lui dit : Zachée, descends vite ; car je dois m'arrêter chez toi aujourd'hui. Et il se précipita et le reçut avec joie. Quand ils virent cela, ils grognèrent tous et dirent : « Il est revenu vers un pécheur. Mais Zachée vint et dit au Seigneur : Voici, Seigneur, je donne la moitié de ce que j'ai aux pauvres, et si j'ai trompé quelqu'un, je le rends quatre fois. Mais Jésus lui dit : Aujourd'hui le salut est venu dans cette maison, car lui aussi est fils d'Abraham. Car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui est perdu » (Luc 19,1: 10).


«Il leur dit : Il est écrit que Christ souffrira et ressuscitera des morts le troisième jour ; et que la repentance est prêchée en son nom pour le pardon des péchés parmi tous les peuples " (Luc 24,46: 47).


"Pierre leur dit : Repentez-vous et soyez baptisés chacun de vous au nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit" (Actes 2,38).


« Il est vrai que Dieu a négligé le temps de l'ignorance ; mais maintenant il commande aux gens que tous se repentent à toutes les fins » (Actes 17,30).


« Ou méprises-tu la richesse de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité ? Ne savez-vous pas que la bonté de Dieu vous conduit à la repentance ?" (Romains 2,4).


"La foi vient de la prédication, mais la prédication par la parole du Christ" (Romains 10,17).


"Et ne vous assimilez pas à ce monde, mais changez-vous en renouvelant votre esprit, afin que vous puissiez examiner quelle est la volonté de Dieu, à savoir ce qui est bon, agréable et parfait" (Romains 12,2).


«Je suis donc heureux maintenant, non pas que vous ayez été attristé, mais que vous ayez été attristé de vous repentir. Car tu as été attristé selon la volonté de Dieu, de sorte que tu n'as subi aucun mal de notre part » (2 Corinthiens 7,9).


"Car ils proclament eux-mêmes de nous quelle entrée nous avons trouvée avec toi et comment tu t'es converti à Dieu, loin des idoles, pour servir le Dieu vivant et vrai" (1 Thessaloniciens 1,9).


« Car tu étais comme des brebis égarées ; mais tu es maintenant revenu vers le Pasteur et l'Evêque de tes âmes » (1 Pierre 2,25).


"Mais si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste, afin qu'il pardonne nos péchés et nous purifie de toute injustice" (1 Jean 1,9).