Quelle est la nouvelle alliance?

025 wkg bs le nouveau groupe

Dans sa forme fondamentale, une alliance régit une relation réciproque entre Dieu et l'humanité de la même manière qu'une alliance ou un accord normal implique une relation entre deux personnes ou plus. La nouvelle alliance est en vigueur parce que Jésus, le testateur, est décédé. Comprendre cela est crucial pour le croyant, car la réconciliation que nous avons reçue n'est possible que par "Son sang sur la croix", le sang de la Nouvelle Alliance, le sang de Jésus notre Seigneur (Col 1,20).

De qui est l'idée?

Il est important de comprendre que la Nouvelle Alliance est une idée de Dieu et qu'il ne s'agit pas d'un concept inventé par les humains. Le Christ a déclaré à ses disciples quand il a institué la Cène: "Ceci est mon sang, de la nouvelle alliance" (Mk 14,24, Mt 26,28). C'est le sang de l'alliance éternelle "(Hebr 13,20).

Les prophètes de l'ancienne alliance ont prédit la venue de cette alliance. Esaïe décrit les paroles de Dieu "pour celui qui est méprisé par les hommes et abhorré par les Gentils, par le serviteur qui est sous les tyrans ... Je vous ai gardé en sécurité et j'ai établi une alliance pour le peuple" (Isaïe 49,7-8; voir aussi Isa 42,6). Ceci est une référence claire au Messie, Jésus-Christ. Par l'intermédiaire d'Isaïe, Dieu a également prédit "Je leur donnerai la récompense de la fidélité et conclurai une alliance éternelle avec eux" (Isaïe 61,8).

Jérémie dit aussi: "Voici, le temps vient, dit le Seigneur, je vais faire une nouvelle alliance", qui "n'était pas semblable à l'alliance que j'ai faite avec leurs pères lorsque je les ai pris par la main" de les conduire hors d'Egypte "(Jer 31,31-32). Ceci est encore appelé "alliance éternelle" (Jer 32,40).

Ezekiel souligne le caractère réconciliant de cette alliance. Dans le célèbre chapitre de la Bible, il note à propos des "os fanés": "Et je conclurai avec eux une alliance de paix, qui sera une alliance éternelle avec eux" (Hes 37,26).

Pourquoi une alliance?

Sous sa forme de base, une alliance implique une relation de réciprocité entre Dieu et l'humanité de la même manière qu'une alliance ou un accord normal implique une relation entre deux personnes ou plus.

C'est unique dans les religions parce que dans les cultures anciennes, les dieux n'entrent généralement pas dans des relations significatives avec les hommes ou les femmes. Jérémie 32,38 fait référence à la nature intime de cette relation d'alliance: "Vous devriez être mon peuple et je veux être leur dieu."

Les frettes ont été et sont utilisées dans les transactions commerciales et juridiques. À l'époque de l'Ancien Testament, les pratiques israélites et païennes incluaient la ratification de cages humaines avec un sacrifice sanglant ou un rituel de moindre nature pour souligner le lien et le premier statut de l'alliance. Aujourd'hui, nous voyons un exemple durable de cette notion lorsque des personnes échangent solennellement des bagues pour exprimer leur engagement en faveur du mariage. Sous l'influence de leur société, les personnages bibliques ont utilisé diverses pratiques pour sceller physiquement et solennellement leur relation d'alliance avec Dieu.

"Il est clair que l'idée d'une relation d'alliance n'était pas du tout étrangère aux Israélites, et il n'est donc pas surprenant que Dieu ait utilisé cette forme de relation pour exprimer sa relation avec son peuple" (Golding 2004: 75).

L'alliance de Dieu entre lui-même et l'humanité est comparable aux accords passés dans la société, mais il n'a pas le même rang. La nouvelle alliance n’a pas la notion de négociation et d’échange. De plus, Dieu et l'homme ne sont pas des êtres égaux. "L'alliance divine va au-delà de son analogie terrestre" (Golding, 2004: 74).

La plupart des frettes anciennes avaient une qualité réciproque. Par exemple, le comportement souhaité est récompensé par des bénédictions, etc.

Un type d'alliance est une alliance d'aide [soutien]. Dans ce document, une puissance supérieure, telle qu'un roi, accorde une faveur imméritée à ses sujets. Ce type d’alliance est très semblable à la Nouvelle Alliance. Dieu accorde à l'humanité sa grâce sans conditions préalables. En fait, la réconciliation rendue possible par l'effusion de sang de cette alliance éternelle s'est produite sans que Dieu attribue à l'humanité ses transgressions (1Kor 5,19). Sans aucune action ni remords de notre part, Christ est mort pour nous (Rom 5,8). La grâce précède le comportement chrétien.

Qu'en est-il des autres frettes bibliques?

La plupart des spécialistes de la Bible identifient au moins quatre autres frettes en plus de la Nouvelle Alliance. Ce sont les alliances de Dieu avec Noé, Abraham, Moïse et David.
Dans sa lettre aux chrétiens non juifs d'Éphèse, Paul leur explique qu'ils étaient "étrangers à l'alliance de promesse", mais qu'ils étaient désormais "ceux qui étaient autrefois éloignés, proches du sang de Christ" (Eph. 2,12-13 ), c’est-à-dire par le sang de la Nouvelle Alliance, qui rend la réconciliation possible pour tous.

Les alliances avec Noé, Abraham et David contiennent toutes les promesses inconditionnelles qui trouvent leur accomplissement direct en Jésus-Christ.

"Je crois que c'était l'époque de Noé quand j'ai juré que les eaux de Noé ne passeraient plus sur la terre. J'ai donc juré que je ne voulais plus être en colère contre vous et que je ne voulais plus vous gronder. Car les montagnes céderont et les collines tomberont, mais ma grâce ne s'éloignera pas de toi, et l'alliance de ma paix ne tombera pas, dit l'Éternel, ton Miséricordieux. "(Jes 54,9-10).

Paul déclare que Christ est la semence promise d'Abraham et que, par conséquent, tous les croyants sont les héritiers de la grâce salvatrice (Gal 3,15-18). "Mais si vous appartenez à Christ, vous êtes les enfants d'Abraham et les héritiers selon la promesse" (Gal 3,29). Les engagements de l'alliance envers la lignée de David (Jer 23,5, 33,20-21) sont incarnés dans Jésus, "la racine et le descendant de David", le roi de la justice (Rev. 22,16).

L'alliance mosaïque, également connue sous le nom d'ancienne alliance, était conditionnelle. La condition était que les bénédictions suivraient si les Israélites suivaient la loi codifiée de Moïse, en particulier l'héritage de la Terre promise, la vision que Christ accomplissait spirituellement: "Et c'est pourquoi il est le médiateur de la nouvelle alliance et sa mort cela est fait pour la rédemption des transgressions sous la première alliance, qui reçoivent l'héritage éternel promis aux profès "(Heb. 9,15).

Historiquement, les frettes comprenaient également des panneaux indiquant la participation continue de chaque partie. Ces signes font également référence à la Nouvelle Alliance. Le signe de l'alliance avec Noé et la création était, par exemple, l'arc-en-ciel, une distribution colorée de la lumière. C'est le Christ qui est la lumière du monde (Joh 8,12; 1,4-9).

Le signe pour Abraham était la circoncision (1Mo 17,10-11). Cela rejoint le consensus scientifique concernant la signification fondamentale du mot hébreu berith, qui est traduit par "alliance", terme qui a trait à la coupe. L'expression "couper une alliance" est parfois encore utilisée. Jésus, la postérité d'Abraham, a été circoncis selon cette pratique (Lk 2,21). Paul a expliqué que la circoncision pour le croyant n'est plus physique, mais spirituelle. Sous la Nouvelle Alliance, "la circoncision du cœur, qui est dans l'esprit et non dans la lettre, est valide" (Roman 2,29, voir aussi Phil 3,3).

Le sabbat était aussi le signe donné à l'alliance de la mosaïque (2Mo 31,12-18). Christ est le reste de toutes nos œuvres (Mt 11,28-30, Hebr 4,10). Ce repos est présent aussi bien que présent: "Car si Josué l’avait laissée au repos, Dieu n’aurait pas parlé d’un autre jour par la suite. Il reste donc du repos pour le peuple de Dieu "(Hebr 4,8-9).

La Nouvelle Alliance a également un signe, et non un arc-en-ciel, une circoncision ou le sabbat. "C'est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe: voici, une vierge est enceinte et donnera naissance à un fils qu'elle appellera Emmanuel" (Jes 7,14). Le premier indice que nous sommes le peuple de la nouvelle alliance de Dieu est que Dieu est venu habiter parmi nous sous la forme de son Fils, Jésus-Christ (Mt 1,21, Joh 1,14).

La Nouvelle Alliance contient également une promesse. "Et voici, dit le Christ, je vous enverrai ce que mon père a promis" (Lk 24,49), et cette promesse était le don du Saint-Esprit (Acte 2,33, Gal 3,14). Les croyants sont scellés dans la Nouvelle Alliance "avec le Saint-Esprit promis, qui est la sub-fortune de notre héritage" (Eph 1,13-14). Un vrai chrétien n'est caractérisé ni par une circoncision rituelle ni par une série d'obligations, mais par l'habitation du Saint-Esprit (Rom 8,9). L'idée de l'alliance offre une expérience étendue et approfondie dans laquelle la grâce de Dieu peut être comprise littéralement, figurativement, symboliquement et par des analogies.

Quelles frettes sont encore en vigueur?

Toutes les frets mentionnés ci-dessus sont résumés dans la gloire de la Nouvelle Alliance éternelle. Paul l'illustre lorsqu'il compare l'alliance mosaïque, également connue sous le nom d'ancienne alliance, avec la nouvelle alliance.
Paul appelle la Convention de Mosaic le "ministère qui apporte la mort et est gravé de lettres en pierre" (2Kor 3,7, voir aussi 2Mo 34,27-28) et dit que, même s'il était glorieux, "pas pour la gloire faire attention à cette gloire exubérante ", une référence au ministère de l'Esprit, en d'autres termes, la Nouvelle Alliance (2Kor 3,10). Christ mérite "un plus grand honneur que Moïse" (Hebr 3,3).

Le mot grec pour alliance, diatheke, donne un nouveau sens à cette discussion. Il ajoute la dimension d'un accord, qui est une dernière volonté ou testament. Dans l'Ancien Testament, le mot berith n'était pas utilisé dans ce sens.

L'auteur d'Hébreux utilise cette distinction grecque. La mosaïque et la nouvelle alliance sont comme des testaments. Le pacte mosaïque est le premier à être levé lorsque le second est écrit. "Il prend le premier pour pouvoir utiliser le second" (Hebr 10,9). "Car si la première alliance avait été irréprochable, il n'y aurait plus de place pour une autre" (Hebr 8,7). La Nouvelle Alliance n'était «pas comme l'alliance que j'ai faite avec leurs pères» (Hebr 8,9).

Christ est donc le médiateur d'une "meilleure alliance fondée sur de meilleures promesses" (Hebr 8,6). Lorsque quelqu'un rédige un nouveau testament, tous les testaments précédents et leurs conditions perdent leur effet, aussi glorieux soient-ils, ils ne sont plus contraignants ni inutiles pour leurs héritiers. "En disant" une nouvelle alliance ", il déclare que le premier est dépassé. Mais ce qui est dépassé et survécu touche à sa fin "(Hebr 8,13). Par conséquent, les formes de l'ancien ne peuvent pas être requises pour pouvoir participer à la nouvelle alliance (Anderson 2007: 33).

Bien sûr: "Car là où il y a une volonté, il doit y avoir la mort de celui qui a fait la volonté. Car un testament n'entre en vigueur qu'avec la mort; il n'est pas encore au pouvoir aussi longtemps que celui qui vit toujours, qui l'a fait "(Heb. 9,16-17). À cette fin, Christ est mort et nous recevons la sanctification de l'Esprit. "Par cette volonté, nous sommes sanctifiés une fois pour toutes par le sacrifice du corps de Jésus-Christ" (Hebr 10,10).

L'ordonnance du système sacrificiel dans l'alliance mosaïque n'a aucun effet "car il est impossible de supprimer les péchés par le sang des taureaux et des boucs" (Hebr 10,4), et de toute façon le premier testament a été levé pour qu'il puisse utiliser le second (Hebr 10,9).

Quiconque écrivait Hébreux était très inquiet que ses lecteurs comprennent le sens sérieux de la doctrine du Nouveau Testament. Vous souvenez-vous à quoi ressemblait l'ancienne alliance quand il s'agissait de ceux qui rejetaient Moïse? "Si quelqu'un enfreint la loi de Moïse, il doit mourir sans pitié avec deux ou trois témoins" (Hebr 10,28).

"Quelle punition plus dure, pensez-vous, celui qui piétine le Fils de Dieu et considère le sang de l'alliance impur, par lequel il a été sanctifié et abomine l'Esprit de miséricorde" (Hebr 10,29)?

fermeture

La nouvelle alliance est en vigueur parce que Jésus, le testateur, est décédé. Comprendre cela est d'une importance vitale pour le croyant, car la réconciliation que nous avons reçue n'est possible que par "Son sang sur la croix", le sang de la Nouvelle Alliance, le sang de Jésus notre Seigneur (Col 1,20).

par James Henderson