Si j'étais Dieu

Pour être parfaitement honnête, j'ai parfois du mal à comprendre Dieu. Il ne prend pas toujours les décisions que je prendrais si j'étais à sa place. Par exemple, si j'étais Dieu, je ne le laisserais pas pleuvoir sur les champs de paysans méchants et haineux. Seuls les bons et honnêtes paysans recevraient la pluie de moi, mais la Bible dit que Dieu laisse tomber sa pluie sur les justes et les injustes (Mt 5,45).

Si j'étais Dieu, seules les mauvaises personnes mourraient tôt et les bonnes mèneraient une longue et heureuse vie. Mais la Bible dit que parfois, Dieu fait périr les justes parce qu'ils doivent échapper au mal (Isaiah 57, 1). Si j'étais Dieu, je laisserais toujours chaque personne savoir exactement ce qui l'attend dans le futur. Il n'y aurait aucune question sur ce que je pensais de quelque chose. Tout serait soigneusement planifié et facilement compris. Mais la Bible dit que Dieu ne nous permet que de regarder à travers un miroir tamisé (1, Kor 13, 12). Si j'étais Dieu, il n'y aurait pas de souffrance dans ce monde. Mais Dieu dit que ce monde ne lui appartient pas, mais au diable, et par conséquent, il n'intervient pas toujours et ne laisse pas se produire des choses que nous ne pouvons pas comprendre (2, Kor 4, 4).

Si j'étais Dieu, les chrétiens ne seraient pas persécutés, après tout, ils essayaient simplement de suivre Dieu et de faire ce qu'il leur avait demandé de faire. Mais la Bible dit que toute personne qui suit Dieu sera persécutée (2, Tim 3, 12).

Si j'étais Dieu, les défis de la vie seraient les mêmes pour tous. Mais la Bible dit que chacun de nous se bat avec différentes choses et que nos luttes doivent être vaincues par nous et par personne d'autre. (Heb 12, 1)

Je ne suis pas Dieu - heureusement pour ce monde. Dieu a un avantage certain sur moi: il est omniscient et je ne le suis pas. À en juger par les choix que Dieu fait pour ma vie ou celle d'une autre personne, c'est de la pure stupidité, car seul Dieu sait quand recevoir de la pluie ou non. Lui seul sait quand vivre ou mourir. Lui seul sait quand il est bon pour nous de comprendre les choses et les événements et quand ce n’est pas le cas. Lui seul sait quels combats et quels défis donnent les meilleurs résultats dans notre vie et lesquels ne le font pas. Lui seul sait comment il travaille pour nous, de sorte qu'il soit glorifié.

Donc, il ne s'agit pas de nous, mais de lui, alors gardons les yeux sur Jésus (Heb 12, 2). Il n’est pas toujours facile de suivre cette demande, mais c’est toujours une meilleure alternative que de croire que je le ferais mieux que Dieu.

par Barbara Dahlgren


pdfSi j'étais Dieu?