justification

Justification 119

La justification est un acte de grâce dans et par Jésus-Christ par lequel le croyant est justifié aux yeux de Dieu. Ainsi, en croyant en Jésus-Christ, le pardon de Dieu est accordé à l'homme, qui trouve la paix avec son Seigneur et son Sauveur. Christ est la progéniture et l'ancienne alliance est périmée. Dans la nouvelle alliance, notre relation avec Dieu repose sur un fondement différent, sur un accord différent. (Romains 3, 21-31, 4,1-8, 5,1.9, Galater 2,16)

Justification par la foi

Dieu a appelé Abraham de Mésopotamie et a promis à ses descendants de leur donner le pays de Canaan. Après qu'Abraham eut été au pays de Canaan, il arriva que la parole du Seigneur vint à Abram dans une révélation: N'aie pas peur, Abram! Je suis ton bouclier et ta très belle récompense. Mais Abram a dit: Seigneur Dieu, que vas-tu me donner? J'y vais sans enfants, et mon serviteur Eliëser de Damas sera propriétaire de ma maison ... vous ne m'avez pas donné de progéniture; et voici, l'un de mes serviteurs sera mon héritier. Et voici, le Seigneur lui dit: Il ne sera pas ton héritier, mais celui qui viendra de ton corps sera ton héritier. Et il lui a dit de sortir et a dit: Regardez vers le ciel et comptez les étoiles; pouvez-vous les compter? Et il lui dit: Tes descendants seront si nombreux! » (Genèse 1: 15,1-5).

C'était une promesse phénoménale. Mais ce qui est encore plus étonnant, c'est ce que nous lisons au verset 6: "Abram a cru le Seigneur, et il l'a compté pour lui comme la justice." Il s'agit d'une déclaration importante de justification par la foi. Abraham était considéré comme juste selon sa croyance. L'apôtre Paul a développé cette idée dans Romains 4 et Galates 3.

Les chrétiens héritent des promesses d'Abraham sur la base de la foi - et les lois données à Moïse ne peuvent tout simplement pas annuler ces promesses. Ce principe est enseigné dans Galatian 3,17. C'est une section particulièrement importante.

La foi, pas la loi

Dans Galates, Paul a plaidé contre une hérésie légale. Dans Galatian 3,2, il pose la question:
"Je veux savoir cela de vous seul: avez-vous reçu l'esprit par les œuvres de la loi ou par la prédication de la foi?"

Il pose une question similaire au verset 5: "Qui vous offre maintenant l'Esprit et fait de telles actions parmi vous, le fait par les œuvres de la loi ou en prêchant la foi?"

Paul dit aux versets 6-7: "Il en fut de même pour Abraham: il croyait en Dieu et cela était compté comme justice. Reconnaissez donc: ceux qui ont la foi sont les enfants d'Abraham. » Paul cite Genèse 1. Si nous avons la foi, nous sommes les enfants d'Abraham. Nous héritons des promesses que Dieu lui a faites.

Remarquez le verset 9: "Alors maintenant, ceux qui ont la foi sont bénis de croire Abraham." La foi apporte des bénédictions. Mais si nous comptons sur le respect de la loi, nous serons condamnés. Parce que nous ne respectons pas les exigences de la loi. Mais Christ nous en a sauvés. Il est mort pour nous. Remarquez le verset 14: "Il nous a rachetés afin que la bénédiction d'Abraham vienne parmi les Gentils en Jésus-Christ et que nous recevions l'esprit promis par la foi."

Ensuite, Paul utilise un exemple pratique dans les versets 15-16 pour dire aux chrétiens de Galatie que la loi mosaïque ne peut pas abolir les promesses faites à Abraham: "Chers frères, je veux parler humainement: l'homme Après tout, lorsque la volonté d'une personne est confirmée, elle ne l'annule pas et n'y fait rien. Maintenant, la promesse a été promise à Abraham et à ses descendants. »

Ce "descendant" est Jésus-Christ, mais Jésus n'est pas le seul à hériter des promesses faites à Abraham. Paul souligne que les chrétiens héritent également de ces promesses. Si nous avons foi en Christ, nous sommes les enfants d'Abraham et héritons des promesses par Jésus-Christ.

Une loi provisoire

Maintenant, nous arrivons au verset 17: "Mais je veux dire ceci: La volonté que Dieu a précédemment confirmée ne sera pas annulée par la loi qui a été donnée quatre cent trente ans plus tard, de sorte que la promesse serait annulée."

La loi du mont Sinaï ne peut pas rompre l'alliance avec Abraham, qui était basée sur la croyance en la promesse de Dieu. C'est le point que Paul fait valoir. Les chrétiens ont une relation avec Dieu basée sur la foi et non sur la loi. L'obéissance est bonne, mais nous obéissons selon la nouvelle alliance, pas l'ancienne. Paul souligne ici que la loi mosaïque - l'ancienne alliance - était temporaire. Il n'a été ajouté que jusqu'à la venue du Christ. Nous voyons cela au verset 19: "Alors quelle est la loi? Il a été ajouté pour le péché jusqu'à ce que la progéniture à qui la promesse est faite soit là. »

Christ est la progéniture et l'ancienne alliance est périmée. Dans la nouvelle alliance, notre relation avec Dieu repose sur un fondement différent, sur un accord différent.

Lisons les versets 24-26: «C'est ainsi que la loi était notre discipline pour Christ afin que nous puissions être justifiés par la foi. Mais après que la foi est venue, nous ne sommes plus sous la discipline. Parce que vous êtes tous enfants de Jésus-Christ dans la foi de Dieu. » Nous ne sommes pas sous les anciennes lois de l'alliance.

Passons maintenant au verset 29: "Mais si vous appartenez à Christ, vous êtes les enfants et les héritiers d'Abraham selon la promesse." Le fait est que les chrétiens reçoivent le Saint-Esprit basé sur la foi. Nous sommes justifiés par la foi ou déclarés justes avec Dieu par la foi. Nous sommes justifiés sur la base de la foi, non pas en observant la loi, et certainement pas sur la base de l'ancienne alliance. Si nous croyons la promesse de Dieu par Jésus-Christ, nous avons une bonne relation avec Dieu.

En d'autres termes, notre relation avec Dieu est basée sur la foi et la promesse, comme dans Abraham. Les lois ajoutées au Sinaï ne peuvent pas changer la promesse faite à Abraham et ces lois ne peuvent pas changer la promesse faite à tous les enfants de la foi d'Abraham. Ce paquet de lois est devenu obsolète à la mort de Christ et nous sommes maintenant dans la nouvelle alliance.

Même la circoncision qu'Abraham a reçue comme signe de son alliance ne peut pas changer la promesse originale basée sur la foi. Dans Romains 4, Paul souligne que sa foi a déclaré Abraham juste et qu'elle était donc acceptable pour Dieu quand il n'était toujours pas circoncis. C'est au moins 14 ans plus tard que la circoncision a été ordonnée. La circoncision physique n'est pas nécessaire pour les chrétiens d'aujourd'hui. La circoncision est désormais une affaire de cœur (Romains 2,29).

La loi ne peut pas sauver

La loi ne peut pas nous donner le salut. Tout ce qu'il peut faire, c'est nous condamner parce que nous sommes tous des criminels. Dieu savait d'avance que personne ne pouvait garder la loi. La loi nous dirige vers Christ. La loi ne peut pas nous donner le salut, mais elle peut nous aider à voir notre besoin de salut. Cela nous aide à comprendre que la justice doit être un cadeau et non une chose que nous pouvons gagner.

Supposons que le jour du jugement arrive et que le juge vous demande pourquoi il devrait vous laisser entrer dans son domaine. Comment répondriez-vous? Dirions-nous que nous avons respecté certaines lois? J'espère que non, car le juge pourrait facilement indiquer des lois que nous n'avons pas respectées, des péchés que nous avons commis inconsciemment et que nous n'avons jamais regrettés. Nous ne pouvons pas dire que nous avons été assez bons. Non, tout ce que nous pouvons faire, c'est demander grâce. Nous avons la foi que Christ est mort pour nous racheter de tous les péchés. Il est mort pour nous libérer du châtiment de la loi. C'est notre seule base de salut.

Bien sûr, la foi nous conduit à l'obéissance. La nouvelle alliance a beaucoup de propositions propres. Jésus impose des contraintes à notre temps, à nos cœurs et à notre argent. Jésus a aboli de nombreuses lois, mais il a également réaffirmé et enseigné à certaines de ces lois qu'elles devraient être conservées dans l'esprit et non pas simplement superficielles. Nous devons examiner les enseignements de Jésus et des apôtres pour voir comment la foi chrétienne dans nos vies devrait fonctionner dans la nouvelle alliance.

Christ est mort pour nous afin que nous puissions vivre pour lui. Nous sommes libérés de l'esclavage du péché pour devenir des esclaves de la justice. Nous sommes appelés à nous servir les uns les autres, pas nous-mêmes. Christ exige de nous tout ce que nous avons et tout ce que nous sommes. Nous sommes appelés à obéir - mais sommes sauvés par la foi.

Justifié par la foi

Nous pouvons le voir dans Romains 3. Dans une courte section, Paul explique le plan du salut. Voyons comment ce passage confirme ce que nous avons vu dans la Lettre aux Galates. «... car personne ne peut être juste devant lui à travers les œuvres de la loi. Parce que par la loi vient la connaissance du péché. Maintenant, sans faire la loi, la justice qui est devant Dieu est révélée, attestée par la loi et les prophètes » (Vv 20-21).

Les écritures de l'Ancien Testament prédisaient le salut par grâce par la foi en Jésus-Christ, et cela ne se fait pas par la loi de l'ancienne alliance, mais par la foi. Telle est la base des conditions du Nouveau Testament régissant notre relation avec Dieu par notre Sauveur Jésus-Christ.

Paul continue aux versets 22-24: "Mais je parle de la justice devant Dieu, qui vient de la foi en Jésus-Christ à tous ceux qui croient. Parce qu'il n'y a pas de différence ici: ils sont tous des pécheurs et n'ont pas la gloire qu'ils devraient avoir avec Dieu, et sans mérite rendre justice à sa grâce par le salut qui est venu par Jésus-Christ. »

Parce que Jésus est mort pour nous, nous pouvons être déclarés justes. Dieu justifie ceux qui ont foi en Christ - donc personne ne peut se vanter de la façon dont il observe la loi. Paul continue au verset 28: "Alors maintenant, nous croyons que l'homme est juste sans œuvres de la loi, seulement par la foi."

Ce sont des paroles profondes de l'apôtre Paul. James, comme Paul, nous met en garde contre toute croyance qui ignore les commandements de Dieu. La foi d'Abraham l'a conduit à obéir à Dieu (Genèse 1: 26,4-5). Paul parle de la vraie foi, du genre de foi qui inclut la fidélité au Christ, une volonté holistique de le suivre. Mais même alors, dit-il, c'est la foi qui nous sauve, pas les œuvres.

Dans Romains 5,1: 2, Paul écrit: «Maintenant que nous avons été justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ; par lui, nous avons également accès par la foi à cette grâce dans laquelle nous nous tenons et nous nous vantons de l'espérance de la gloire future que Dieu donnera.

Par la foi, nous avons une relation juste avec Dieu. Nous sommes ses amis, pas ses ennemis. C'est pourquoi le jour du jugement, nous pourrons nous tenir devant lui. Nous avons foi en la promesse que Jésus nous a faite. Paul explique dans Roman 8,1-4 plus:

"Alors maintenant, il n'y a pas de condamnation pour ceux qui sont en Christ Jésus. Car la loi de l'esprit qui donne la vie au Christ Jésus vous a libéré de la loi du péché et de la mort. Pour ce qui était impossible à la loi parce qu'elle était affaiblie par la chair, Dieu l'a fait: il a envoyé son fils sous la forme de la chair pécheresse et à cause du péché et a condamné le péché dans la chair, de sorte que la justice, exigée par la loi, dans serait accompli pour nous, qui nous vivons maintenant non pas selon la chair, mais selon l'esprit. »

Ainsi, nous voyons que notre relation avec Dieu est basée sur la foi en Jésus-Christ. C'est l'accord ou l'alliance que Dieu a conclu avec nous. Il promet de nous considérer comme justes si nous croyons en son fils. La loi ne peut pas nous changer, mais Christ peut le faire. La loi nous condamne à mort, mais le Christ nous promet la vie. La loi ne peut pas nous libérer de l'esclavage du péché, mais Christ le peut. Le Christ nous donne la liberté, mais ce n'est pas la liberté d'être complaisant, c'est la liberté de le servir.

La foi nous rend disposés à suivre notre Seigneur et Sauveur dans tout ce qu'il nous dit. Nous voyons des commandements clairs d'aimer les uns les autres, de faire confiance à Jésus-Christ, de prêcher l'évangile, d'œuvrer pour l'unité de la foi, de se rassembler en église, de se construire mutuellement dans la foi, de faire de bonnes œuvres de service, pures et morales. Mener une vie, vivre en paix et pardonner à ceux qui nous font du tort.

Ces nouveaux commandements sont difficiles. Ils prennent tout notre temps. Tous nos jours sont consacrés à servir Jésus-Christ. Nous devons faire preuve de diligence dans son travail, et ce n’est pas le moyen le plus large et le plus simple. C’est une tâche difficile et ardue que peu de gens sont disposés à faire.

Nous devons également souligner que notre foi ne peut pas nous sauver - Dieu ne nous accepte pas sur la base de la qualité de notre foi, mais par la foi et la fidélité de son Fils Jésus-Christ. Notre foi ne fera jamais ce qu'elle "devrait" être - mais nous ne serons pas sauvés par la mesure de notre foi, mais en faisant confiance au Christ, qui a assez de foi pour nous tous.

Joseph Tkach


pdfjustification