Le royaume de dieu

105 le royaume de dieu

Das Reich Gottes, im weitesten Sinne, ist Gottes Oberhoheit. Gottes Herrschaft ist jetzt schon offenkundig in der Kirche und im Leben eines jeden Gläubigen, der sich seinem Willen unterwirft. Vollends als Weltordnung errichtet wird das Reich Gottes nach Christi Wiederkunft, wenn ihm alle Dinge unterworfen sein werden. (Psalm 2,6-9; 93,1-2; Lukas 17,20-21; Daniel 2,44; Markus 1,14-15; 1. Korinther 15,24-28; Offenbarung 11,15; 21.3.22-27; 22,1-5)

Le royaume de Dieu présent et futur

Tut Busse, denn das Himmelreich ist nahe herbeigekommen!» Johannes der Täufer und Jesus verkündeten die Nähe des Reiches Gottes (Matthieu 3,2; 4,17; Mark 1,15). Die lang erwartete Herr-schaft Gottes war nahe. Diese Botschaft wurde Evangelium genannt, die gute Nachricht. Tausende waren begierig, diese Botschaft von Johannes und Jesus zu hören und darauf zu reagieren.

Mais réfléchissez un instant à ce qu'aurait été la réaction si vous aviez prêché: "Le royaume de Dieu est encore à 2000 XNUMX ans". Le message serait décevant et la réponse du public aurait également été décevante. Jésus n'est peut-être pas populaire, les chefs religieux ne sont pas jaloux et Jésus n'est peut-être pas crucifié. "Le Royaume de Dieu est loin" n'aurait pas été une nouvelle ni une bonne nouvelle.

Jean et Jésus ont prêché le royaume de Dieu à venir, quelque chose qui était proche dans le temps pour leurs auditeurs. Le message disait quelque chose sur ce que les gens devraient faire maintenant; cela avait une pertinence et une urgence immédiates. Cela a suscité de l'intérêt et de la jalousie. En proclamant que des changements de gouvernement et d'enseignements religieux étaient nécessaires, l'ambassade a contesté le statu quo.

Les attentes juives au premier siècle

Beaucoup de Juifs qui vivaient au premier siècle connaissaient le terme "Royaume de Dieu". Ils aspiraient à ce que Dieu leur envoie un chef qui rejetterait la domination romaine et ferait de nouveau de la Judée une nation indépendante - une nation de justice, de gloire et de bénédictions, une nation à laquelle tout le monde serait attiré.

In dieses Klima hinein – eifrige aber vage Erwartungen einer von Gott bestimmten Intervention – predigten Jesus und Johannes die Nähe von Gottes Reich. «Das Reich Gottes ist nahe herbeigekommen» sagte Jesus seinen Jüngern, nachdem sie die Kranken gesund gemacht hatten (Matthieu 10,7; Luc 19,9.11).

Mais le royaume espéré ne s'est pas réalisé. La nation juive n'a pas été restaurée. Pire encore, le temple fut détruit et les Juifs dispersés. Les espoirs juifs ne sont toujours pas satisfaits. Jésus a-t-il eu tort dans sa déclaration, ou n'a-t-il pas prédit un royaume national?

Le royaume de Jésus n'était pas une attente populaire - comme nous pouvons le deviner du fait que de nombreux Juifs aimaient le voir mort. Son royaume était hors de ce monde (John 18,36). Als er über das
«Reich Gottes» sprach, benutzte er Ausdrücke, die Menschen gut verstanden, aber er gab ihnen neue Bedeutung. Er sagte Nikodemus, dass Gottes Reich für die meisten Menschen unsichtbar war (Jean 3,3) - pour le comprendre ou en faire l'expérience, quelqu'un doit être renouvelé par le Saint-Esprit de Dieu (V. 6). Le royaume de Dieu était un royaume spirituel, pas une organisation physique.

L'état actuel de l'empire

Dans la prophétie du Mont des Oliviers, Jésus a annoncé que le royaume de Dieu viendrait après certains signes et événements prophétiques. Mais certains enseignements et paraboles de Jésus expliquent que le royaume de Dieu ne viendrait pas de façon spectaculaire. La graine pousse toujours (Marc 4,26-29); l'empire commence aussi petit qu'une graine de moutarde (V. 30-32) et est caché comme du levain (Matthäus 13,33). Diese Gleichnisse legen nahe, dass das Reich Gottes Realität ist, bevor es in einer machtvollen und dramatischen Weise kommt. Neben der Tatsache, dass es eine künftige Realität ist, ist es jetzt schon Wirklichkeit.

Regardons quelques versets qui montrent que le Royaume de Dieu fonctionne déjà. Dans Marc 1,15, Jésus a annoncé: "Le temps est venu ... le royaume de Dieu est venu." Les deux verbes sont au passé, ce qui indique que quelque chose s'est produit et que ses conséquences se poursuivent. Le moment était venu non seulement pour l'annonce, mais aussi pour le Royaume de Dieu lui-même.

Nachdem Jesus Dämonen ausgetrieben hatte, sagte er: «Wenn ich aber die bösen Geister durch den Geist Gottes austreibe, so ist ja das Reich Gottes zu euch gekommen» (Matthieu 12,2:11,20; Luc XNUMX). Le royaume est là, dit-il, et la preuve réside dans l'expulsion des mauvais esprits. Cette évidence se poursuit dans l'Église d'aujourd'hui parce que l'Église fait des œuvres encore plus grandes que Jésus (John 14,12). Wir können auch sagen: «Wenn wir die bösen Geister durch den Geist Gottes austreiben, dann wirkt das Reich Gottes hier und heute.» Durch den Geist Gottes demonstriert das Reich Gottes weiterhin seine gebieterische Macht über das Reich Satans.

Satan a toujours une influence, mais il a été vaincu et condamné (John 16,11). Il était partiellement restreint (Markus 3,27). Jésus a conquis le monde de Satan (Jean 16,33) et avec l'aide de Dieu, nous pouvons aussi les surmonter (1 Jean 5,4). Mais tout le monde ne les surmonte pas. À cette époque, le Royaume de Dieu contient à la fois le bien et le mal (Matthieu 13,24: 30-36. 43-47. 50-24,45; 51-25,1; 12-14. 30). Satan est toujours influent. Nous attendons toujours le glorieux avenir du Royaume de Dieu.

Le royaume de Dieu, vivant dans les enseignements

«Das Himmelreich leidet bis heute Gewalt und die Gewalttätigen reissen es an sich» (Matthäus 11,12). Diese Zeitwörter stehen in der Gegenwartsform – das Reich Gottes existierte zurzeit Jesu. Eine Parallelstelle, Lukas 16,16, benutzt ebenfalls Verben in der Gegenwartsform: «…und jedermann drängt sich mit Gewalt hinein». Wir müssen nicht herausfinden, wer diese Gewalttätigen sind oder weshalb sie Gewalt anwenden – wichtig ist hier, dass diese Verse vom Reich Gottes als eine gegenwärtige Realität sprechen.

Luc 16,16 remplace la première partie du verset par "... l'évangile est prêché par le royaume de Dieu". Cette variation suggère que l'avancement de l'empire à cette époque est pratiquement équivalent à sa proclamation. Le Royaume de Dieu est - il existe déjà - et il progresse à travers sa proclamation.

Dans Mark 10,15, Jésus souligne que le royaume de Dieu est quelque chose que nous devons recevoir d'une manière ou d'une autre, évidemment dans cette vie. Comment le royaume de Dieu est-il présent? Les détails ne sont pas encore clairs, mais les versets que nous avons examinés indiquent qu'il est présent.

Le royaume de Dieu est parmi nous

Certains pharisiens ont demandé à Jésus quand le royaume de Dieu viendrait (Lukas 17,20). Ihr könnt es nicht sehen, erwiderte Jesus. Aber Jesus sagte auch: «Das Reich Gottes ist inwendig in euch [a. Ü. mitten unter euch]» (Lukas 17,21). Jesus war der König, und weil er lehrte und Wunder unter ihnen wirkte, war das Königreich unter den Pharisäern. Jesus ist auch heute in uns, und genauso wie das Reich Gottes im Wirken Jesus gegenwärtig war, so ist es im Dienst seiner Kirche gegenwärtig. Der König ist unter uns; seine geistliche Kraft ist in uns, auch wenn das Reich Gottes noch nicht in seiner ganzen Macht operiert.

Nous avons déjà été transférés dans le royaume de Dieu (Colossiens 1,13). Nous recevons déjà un royaume et notre réponse correcte est l'adoration et la crainte (Hébreux 12,28). Christus «hat uns [Vergangenheitsform] zu einem Königreich von Priestern gemacht» (Offenbarung 1,6). Wir sind ein heiliges Volk – bereits jetzt und gegenwärtig – aber es ist noch nicht offenbar geworden, was wir sein werden. Gott hat uns von der Herrschaft der Sünde befreit und uns in sein Reich versetzt, unter seine regierende Autorität.

Le royaume de Dieu est ici, a dit Jésus. Ses auditeurs n'ont pas eu à attendre un Messie conquérant - Dieu règne déjà et nous devrions maintenant vivre à sa manière. Nous ne possédons pas encore de territoire, mais nous sommes sous la domination de Dieu.

Le royaume de Dieu est toujours dans le futur

Das Verständnis, dass das Reich Gottes bereits existiert, hilft uns, dem Dienst an anderen Menschen in unserem Umfeld mehr Aufmerksamkeit zu schenken. Aber wir vergessen nicht, dass die Vollendung des Reiches Gottes noch in der Zukunft liegt. Wenn unsere Hoffnung allein in diesem Zeitalter liegt, haben wir nicht viel Hoffnung (1 Corinthiens 15,19). Wir hegen nicht die Illusion, das Reich Gottes mit men-
provoquer des efforts honteux. Lorsque nous subissons des revers et des persécutions, lorsque nous constatons que la plupart des gens rejettent l’Évangile, nous puisons notre force lorsque nous réalisons que la plénitude du royaume se situe dans un âge futur.

Peu importe combien nous essayons de vivre d'une manière qui reflète Dieu et son royaume, nous ne pouvons pas transformer ce monde en royaume de Dieu. Cela doit passer par une intervention dramatique. Les événements apocalyptiques sont nécessaires pour inaugurer le nouvel âge.

Zahlreiche Verse sagen uns, dass das Reich Gottes eine herrliche künftige Realität sein wird. Wir wissen, dass Christus ein König ist, und wir sehnen uns nach dem Tag, an dem er seine Macht auf grosse und dramatische Weise einsetzen wird, um menschliches Leid zu beenden. Das Buch Daniel sagt ein Reich Gottes voraus, das über die ganze Erde regieren wird (Daniel 2,44; 7,13-14. 22). Le livre de l'Apocalypse du Nouveau Testament décrit son arrivée (Apocalypse 11,15:19,11; 16).

Nous prions pour que le royaume vienne (Lukas 11,2). Die Armen im Geiste und die Verfolgten erwarten ihre künftige «Belohnung im Himmel» (Matthäus 5,3.10.12). Menschen kommen an einem künftigen «Tag» des Gerichts in das Reich Gottes (Matthäus 7,21-23; Lukas 13,22-30). Jésus a raconté une parabole parce que certains croyaient que le royaume de Dieu arriverait au pouvoir dans un instant (Luc 19,11).

In der Ölbergprophezeiung beschrieb Jesus dramatische Ereignisse, die vor seiner Rückkehr in Macht und Herrlichkeit geschehen würden. Kurz vor seiner Kreuzigung sah Jesus erwartungsvoll auf ein zukünftiges Reich voraus (Matthieu 26,29).

Paulus spricht mehrmals vom «Ererben des Reiches» als zukünftige Erfahrung (1. Korinther 6,9-10;
15,50; Galater 5,21; Epheser 5,5) und weist andererseits durch seine Sprache darauf hin, dass er das
Reich Gottes als etwas betrachtet, das erst am Ende des Zeitalters realisiert wird (2. Thessalonicher 2,12; 2Th
1,5; Kolosser 4,11; 2. Timotheus 4,1.18
). Wenn Paulus sich auf die gegenwärtige Manifestation des Reiches konzentriert, tendiert er entweder dazu, den Begriff «Gerechtigkeit» zusammen mit dem «Reich Gottes» einzuführen (Römer 14,17) oder an dessen Statt zu verwenden (Römer 1,17). Voir Matthieu 6,33 pour la relation étroite entre le Royaume de Dieu et la justice de Dieu. Ou Paul a tendance (alternativement) pour connecter le royaume avec Christ au lieu de Dieu le Père (Colossiens 1,13). (J. Ramsey Michaels, «The Kingdom of God and the Historical Jesus», Kapitel 8, The Kingdom of God in 20th-Century Interpretation, bearbeitet von Wendell Willis [Hendrickson, 1987], Seite 112).

Viele «Reich Gottes»-Schriftstellen könnten sich genauso auf das gegenwärtige Reich Gottes wie auf die zukünftige Erfüllung beziehen. Gesetzesbrecher werden im Himmelreich als die Geringsten bezeichnet werden (Matthäus 5,19-20). Nous quittons les familles pour le royaume de Dieu (Lukas 18,29). Nous entrons dans le royaume de Dieu par les tribulations (Actes 14,22). La chose la plus importante dans cet article est que certains versets sont clairs au présent, et certains sont clairement écrits au futur.

Nach Jesu Auferstehung fragten ihn die Jünger: «Herr wirst du in dieser Zeit wieder aufrichten das Reich für Israel?» (Actes 1,6). Wie sollte Jesus eine solche Frage beantworten? Was die Jünger mit «Reich» meinten war nicht das, was Jesus gelehrt hatte. Die Jünger dachten immer noch in Begriffen eines nationalen Königreiches, statt als ein sich langsam entwickelndes Volk, das aus allen ethnischen Gruppen besteht. Sie brauchten noch Jahre, um zu erkennen, dass Heiden im neuen Königreich willkommen waren. Christi Königreich war immer noch nicht von dieser Welt, aber sollte in diesem Zeitalter aktiv sein. Daher sagte Jesus nicht ja oder nein – er sagte ihnen einfach, dass es Arbeit für sie gibt und Kraft, diese Arbeit zu tun (V. 7-8).

Le royaume de Dieu dans le passé

Matthieu 25,34 nous dit que le Royaume de Dieu est en préparation depuis la fondation du monde. Il existait tout le temps, bien que sous différentes formes. Dieu était un roi pour Adam et Eve; il leur a donné la règle et l'autorité pour régner; ils étaient ses vice-régents dans le jardin d'Eden. Bien que le mot «royaume» ne soit pas utilisé, Adam et Eve étaient dans un royaume de Dieu - sous sa domination et sa propriété.

Quand Dieu a donné à Abraham la promesse que ses descendants deviendraient de grands peuples et que les rois en viendraient (Genèse 1: 17,5-6), il leur a promis un royaume de Dieu. Mais cela a commencé petit, comme du levain dans une pâte, et il a fallu des centaines d'années pour voir la promesse.

Lorsque Dieu a conduit les Israélites hors d'Égypte et a conclu une alliance avec eux, ils sont devenus un royaume de prêtres (Exode 2: 19,6), un royaume qui appartenait à Dieu et pourrait être appelé un royaume de Dieu. L'alliance qu'il a conclue avec eux était similaire aux contrats que les rois puissants ont conclus avec des nations plus petites. Il les avait sauvés et les Israélites ont répondu - ils ont accepté d'être son peuple. Dieu était leur roi (1 Samuel 12,12:8,7; XNUMX). David et Salomon se sont assis sur le trône de Dieu et ont régné en son nom (1 Ch 29,23). Israël était un royaume de Dieu.

Mais le peuple n'a pas obéi à son Dieu. Dieu les a renvoyés, mais il a promis de restaurer la nation avec un nouveau cœur (Jeremia 31,31-33), eine Prophezeiung, die in der Kirche heute erfüllt wurde, die Anteil am neuen Bund hat. Wir, denen der Heilige Geist gegeben wurde, sind die königliche Priesterschaft und heilige Nation, was das alte Israel nicht vermochte (1 Pierre 2,9; Exode 2). Nous sommes dans le Royaume de Dieu, mais les mauvaises herbes poussent maintenant entre les cultures. À la fin de l'âge d'Amo, le Messie reviendra en puissance et en gloire, et le royaume de Dieu sera à nouveau transformé en apparence. L'empire qui suit le millénaire, où chacun est parfait et spirituel, sera radicalement différent du millénaire.

Da das Königreich historische Kontinuität hat, ist es korrekt, davon in der Zeitform der Vergangenheit, Gegenwart und Zukunft zu sprechen. In seiner historischen Entwicklung hatte es und wird es auch weiterhin grössere Meilensteine haben, während neue Phasen eingeläutet werden. Das Reich wurde am Berge Sinai aufgerichtet; es wurde in und durch Jesu Wirken aufgerichtet; es wird bei seiner Wiederkunft, nach dem Gericht, aufgerichtet werden. In jeder Phase wird Gottes Volk sich daran freuen, was sie haben und sie werden sich noch mehr freuen, auf das was noch kommen wird. Während wir jetzt einige begrenzte Aspekte des Reiches Gottes erfahren, gewinnen wir Zuversicht, dass auch das künftige Reich Gottes eine Realität sein wird. Der Heilige Geist ist unsere Garantie von grösseren Segnungen (2 Corinthiens 5,5; Éphésiens 1,14).

Le royaume de Dieu et l'évangile

Lorsque nous entendons le mot royaume ou royaume, nous nous souvenons des royaumes de ce monde. Dans ce monde, le royaume est associé à l'autorité et au pouvoir, mais pas à l'harmonie et à l'amour. Le Royaume peut décrire l'autorité que Dieu a dans sa famille, mais il ne décrit pas toutes les bénédictions que Dieu a pour nous. C'est pourquoi d'autres images sont utilisées, telles que le terme de famille enfants, qui met en valeur l'amour et l'autorité de Dieu.

Chaque terme est précis mais incomplet. Si un terme pouvait parfaitement décrire le salut, la Bible l'emploierait partout. Mais ce sont toutes des images, chacune décrit un certain aspect du salut - mais aucun de ces termes ne décrit l'image entière. Lorsque Dieu a chargé l'Église de prêcher l'Évangile, il ne nous a pas empêché d'utiliser uniquement le terme «Royaume de Dieu». Les apôtres ont traduit les discours de Jésus de l'araméen vers le grec, et ils les ont traduits en d'autres images, en particulier des métaphores, qui étaient importantes pour un public non juif. Matthäus, Markus et Lukas utilisent souvent le terme «empire». Jean et les lettres apostoliques décrivent également notre avenir, mais ils utilisent d'autres images pour illustrer cela.

Le salut est un terme plus général. Paul a dit que nous avons été sauvés (bénis) (Éphésiens 2,8), nous sommes sauvés (2 Corinthiens 2,15) et nous serons sauvés (Römer 5,9). Dieu nous a donné le salut et il attend de nous que nous lui répondions avec foi. Jean a écrit sur le salut et la vie éternelle en tant que réalité présente, possession (1 Jean 5,11: 12) et une future bénédiction.

Des métaphores telles que le salut et la famille de Dieu - ainsi que le royaume de Dieu - sont légitimes, bien qu'elles ne soient que des descriptions partielles du plan de Dieu pour nous. On peut appeler l'évangile de Christ l'évangile du royaume, l'évangile du salut, l'évangile de la grâce, l'évangile de Dieu, l'évangile de la vie éternelle, etc. L'Évangile est une annonce que nous pouvons vivre avec Dieu pour toujours, et il comprend des informations selon lesquelles cela est possible grâce à Jésus-Christ, notre Rédempteur.

Lorsque Jésus a parlé du Royaume de Dieu, il n'a pas souligné ses bienfaits physiques ni clarifié sa chronologie. Au lieu de cela, il s'est concentré sur ce que les gens devraient faire pour y participer. Les percepteurs d'impôts et les prostituées viennent dans le royaume de Dieu, a déclaré Jésus (Matthieu 21,31) et ils le font en croyant en l'évangile (V. 32) et faire la volonté du Père (V. 28-31). Nous entrons dans le royaume de Dieu lorsque nous répondons à Dieu avec foi et fidélité.

Dans Marc 10, une personne voulait hériter de la vie éternelle, et Jésus a dit qu'il devrait garder les commandements (Marc 10,17-19). Jésus a ajouté un autre commandement: il lui a ordonné de renoncer à tous ses biens pour le trésor dans le ciel (V. 21). Jesus bemerkte gegenüber den Jüngern: «Wie schwer werden die Reichen in das Reich Gottes kommen!» (V. 23). Die Jünger fragten: «Wer kann dann gerettet werden?» (V. 26). In diesem Abschnitt und in der Parallelstelle in Lukas 18,18-30, werden mehrere Begriffe benutzt, die auf dasselbe hinweisen: Empfangt das Reich, ererbt das ewige Leben, sammelt euch Schätze im Himmel, geht ein ins Reich Gottes, seid gerettet. Als Jesus sagte: «Folge mir nach» (V. 22), il utilise une autre expression pour indiquer la même chose: nous entrons dans le royaume de Dieu en alignant notre vie avec Jésus.

Dans Luc 12,31-34, Jésus souligne que plusieurs expressions sont similaires: rechercher le royaume de Dieu, recevoir un royaume, posséder un trésor au ciel, abandonner la confiance en ses biens physiques. Nous cherchons le royaume de Dieu en répondant à l'enseignement de Jésus. Dans Luc 21,28 et 30, le royaume de Dieu est assimilé au salut. Dans Actes 20,22. 24-25. 32 nous enseigne que Paul a prêché l'évangile du royaume et qu'il a prêché l'évangile de la grâce et de la foi de Dieu. Le royaume est étroitement lié au salut - le royaume ne mériterait pas d'être prêché si nous ne pouvions pas y participer, et nous ne pouvons y entrer que par la foi, le repentir et la grâce. Ils font donc partie de chaque message concernant le royaume de Dieu. Le salut est une réalité présente et une promesse de bénédictions futures.

À Corinthe, Paul n'a prêché que le Christ et sa crucifixion (1 Corinthiens 2,2). Dans Actes 28,23.29.31, XNUMX, Luc nous dit que Paul a prêché à la fois le royaume de Dieu et sur Jésus et le salut à Rome. Ce sont différents aspects du même message chrétien.

Le royaume de Dieu est non seulement pertinent parce que c'est notre récompense future, mais aussi parce qu'il affecte notre façon de vivre et de penser à cet âge. Nous préparons le futur royaume de Dieu en y vivant maintenant, conformément aux enseignements de notre roi. En vivant dans la foi, nous reconnaissons que le règne de Dieu est la réalité présente dans notre propre expérience et nous continuons d'espérer dans la foi pour un temps futur, lorsque le royaume s'épanouira, lorsque la terre sera pleine de la connaissance du Seigneur.

Michael Morrison


pdfLe royaume de dieu