Structure de gestion de l'église

Structure de direction 126 de l'église

Le chef de l'église est Jésus-Christ. Il révèle à l'église la volonté du Père par le Saint-Esprit. À travers les Écritures, le Saint-Esprit enseigne et responsabilise l’Église pour qu’elle réponde aux besoins des églises. L'Église mondiale de Dieu cherche à suivre les directives du Saint-Esprit dans le soin de ses églises et dans la nomination des anciens, des diacres et des diacres. (Colossians 1,18, Ephesians 1,15-23, John 16,13-15, Ephesians 4,11-16)

Leadership dans l'église

Puisqu'il est vrai que chaque chrétien a le Saint-Esprit et que le Saint-Esprit enseigne à chacun de nous, existe-t-il une orientation dans l'Église? Ne peut-on pas être plus chrétien de se considérer comme un groupe d’égaux où tout le monde est capable de jouer un rôle quelconque?

Divers versets de la Bible, tels que 1. John 2,27 semble confirmer cette idée, mais seulement si elle est sortie de son contexte. Par exemple, lorsque Jean a écrit que les chrétiens n'avaient besoin de personne pour les enseigner, voulait-il dire qu'ils ne l'enseigneraient pas? At-il dit, ne faites pas attention à ce que j'écris parce que vous n'avez pas besoin de moi ou de quelqu'un d'autre en tant qu'enseignant? Bien sûr, il ne voulait pas dire ça.

John avait écrit cette lettre parce que ces personnes devaient être enseignées. Il a mis en garde ses lecteurs contre le gnosticisme, affirmant que le salut par des doctrines secrètes était réalisable. Il a dit que les vérités du christianisme étaient déjà connues dans l'Église. Les fidèles n'auraient besoin d'aucune connaissance secrète en dehors de ce que le Saint-Esprit avait déjà livré à l'église. Jean n'a pas dit que les chrétiens pourraient se passer de dirigeants et d'enseignants.

Chaque chrétien a des responsabilités personnelles. Tout le monde doit croire, prendre des décisions sur la façon dont il devrait vivre, décider ce qu’il croit. Mais le Nouveau Testament montre clairement que nous ne sommes pas que des individus. Nous faisons partie d'une communauté. L'église est optionnelle dans le même sens que la responsabilité est optionnelle. Dieu nous laisse choisir nos actions. Mais cela ne signifie pas que chaque choix nous est également utile, ni que tout le monde est égal à la volonté de Dieu.

Les chrétiens ont-ils besoin d'enseignants? Tout le Nouveau Testament montre que nous en avons besoin. L'Église d'Antioche avait des enseignants comme l'un de ses postes de direction (Actes 13,1).

Les enseignants sont l'un des dons que le Saint-Esprit fait à l'Église (1 Corinthiens 12,28; Éphésiens 4,11). Paul se faisait appeler enseignant (1 Timothée 2,7; Tite 1,11). Même après de nombreuses années de foi, les croyants ont toujours besoin d'enseignants (Hébreux 5,12). James a averti que tout le monde était enseignant (Jacques 3,1). Ses remarques indiquent que l'Église avait généralement des gens qui enseignaient.

Les chrétiens ont besoin d'un enseignement sain sur les vérités de la croyance. Dieu sait que nous grandissons à des vitesses différentes et avons nos forces dans différents domaines. Il le sait parce que c'est lui qui nous a donné ces forces en premier lieu. Il ne donne pas à tous les mêmes cadeaux (1 Corinthiens 12). Il les distribue beaucoup plus afin que nous travaillions ensemble pour le bien commun, en nous aidant les uns les autres au lieu d'être isolés et de poursuivre nos propres affaires (1 Corinthiens 12,7).

Les chrétiens sont doués avec une plus grande capacité à faire preuve de miséricorde, certains pour le discernement spirituel, certains pour le service physique, d'autres pour l'exhortation, la coordination ou l'enseignement. Tous les chrétiens ont la même valeur, mais égalité ne signifie pas être identique. Nous avons des capacités différentes et, bien qu’elles soient toutes importantes, toutes ne sont pas identiques. En tant qu'enfants de Dieu, héritiers de la rédemption, nous sommes égaux. Mais nous n'avons pas tous le même travail dans l'église. Dieu utilise les gens et ne distribue pas ses dons comme il les voulait, selon les attentes de l'homme.

Ainsi, Dieu utilise des enseignants dans l'église, des personnes capables d'aider les autres à apprendre. Oui, j’admets qu’en tant qu’organisation terrestre, nous ne choisissons pas toujours les plus doués et j’admets également que les enseignants font parfois des erreurs. Mais cela n’annule pas le témoignage clair du Nouveau Testament selon lequel l’Église de Dieu a des enseignants, c’est un rôle auquel nous pouvons nous attendre dans une communauté de croyants.

Bien que nous n'ayons pas notre propre ministère appelé "enseignant", nous nous attendons à ce qu'il y ait des enseignants dans l'église, nous attendons de nos pasteurs qu'ils sachent enseigner (1 Timothée 3,2: 2; 2,2 Tim). Dans Éphésiens 4,11, Paul regroupe les pasteurs et les enseignants en un seul groupe, les appelant grammaticalement comme si ce rôle avait deux responsabilités: pâturer et enseigner.

Une hiérarchie?

Le Nouveau Testament ne prescrit pas de hiérarchie spéciale de leadership pour l'Église. L'église de Jérusalem avait des apôtres et des anciens. L'église d'Antioche avait des prophètes et des enseignants (Actes 15,1: 13,1;). Certains passages du Nouveau Testament appellent les chefs anciens, d'autres les appellent les intendants ou les évêques, certains les appellent diacres (Actes 14,23:1,6; Tite 7: 1,1-1; Philippiens 3,2: 13,17; Timothée; Hébreux). Ces mots semblent être différents pour la même tâche.

Le Nouveau Testament ne décrit pas une hiérarchie détaillée des apôtres aux prophètes en passant par les évangélistes, les pasteurs, les anciens, les diacres et les laïcs. Le mot «à propos» ne sera pas le meilleur de toute façon, car toutes ces fonctions de service sont créées pour aider l'Église. Cependant, le Nouveau Testament exige que les gens obéissent aux dirigeants de l'Église pour travailler avec leurs dirigeants (Hébreux 13,17). Ni l'obéissance aveugle n'est appropriée, ni un scepticisme ou une résistance extrêmes.

Paul décrit une hiérarchie simple quand il dit à Timothée de nommer des anciens dans les églises. En tant qu'apôtre, fondateur de l'église et mentor, Paul était au-dessus de Timothée et Timothée lui-même avait le pouvoir de décider qui devait être un ancien ou un diacre. Mais c’est une description d’Éphèse et non une prescription pour toutes les futures organisations religieuses. Nous ne voyons aucune tentative de lier chaque église à Jérusalem, à Antioche ou à Rome. Cela n’aurait de toute façon pas été pratique au premier siècle.

Que peut-on dire de l'église aujourd'hui? Nous pouvons dire que Dieu s'attend à ce que l'église ait des leaders, mais il ne précise pas comment ces leaders devraient être appelés ni comment ils devraient être structurés. Il a laissé ces détails ouverts pour gouverner dans les circonstances changeantes dans lesquelles se trouve l'Eglise. Nous devrions avoir des leaders dans les communautés locales. Mais peu importe comment ils s'appellent: le pasteur Pierce, l'aîné Ed, le pasteur Matson ou le serviteur de l'église Sam peuvent être également acceptables.

Dans l'Église Mondiale de Dieu, en raison des circonstances que nous rencontrons, nous utilisons un modèle qui peut être appelé le modèle de leadership "épiscopal" (Le mot épiskopal vient du mot grec pour surveillant Episkopos, qui est parfois traduit par évêque). Nous pensons que c'est la meilleure façon pour nos communautés d'avoir un enseignement sain et une stabilité. Notre modèle de leadership épiscopal a ses problèmes comme les autres modèles, car les personnes sur lesquelles ils comptent tous sont faillibles. Nous croyons que dans nos circonstances historiques et géographiques, notre style d'organisation peut mieux servir nos membres qu'un modèle de leadership Congrationaliste ou Presbytérien.

(Considérez que tous les modèles de direction d'église, qu'ils soient congruentiels, presbytériens ou épiscopaux, peuvent prendre différentes formes.) Notre forme de gouvernance épiscopale diffère radicalement de celle de l'Eglise orthodoxe orientale, anglicane, épiscopale, catholique romaine ou catholique romaine Églises luthériennes).

Le chef de l'église est Jésus-Christ et tous les dirigeants de l'église doivent s'efforcer de rechercher leur volonté en toutes choses, dans leur vie personnelle ainsi que dans la vie des églises. Les dirigeants doivent être à l'image de Christ dans leur travail, c'est-à-dire qu'ils doivent s'efforcer d'aider les autres et non de se favoriser. L'église locale n'est pas un groupe de travail qui aide le pasteur à faire son travail. Au lieu de cela, le pasteur agit en tant que promoteur pour aider les membres dans leur travail - le travail de l'Évangile, le travail qu'ils devraient faire pour l'amour de Jésus.

Aînés et chefs spirituels

Paul compare l'église à un corps qui a de nombreux membres différents. Son unité ne consiste pas en l'uniformité, mais en travaillant ensemble pour un Dieu commun et dans un but commun. Différents membres ont des forces différentes et nous devons les utiliser pour le bien de tous (1 Corinthiens 12,7).

L'Église mondiale de Dieu ordonne aux anciens hommes et femmes de servir de chefs pastoraux. Il nomme également des dirigeants masculins et féminins par procuration (qui peuvent aussi être appelés diacres).

Quelle est la différence entre "ordination" et "autorisation"? L'ordination est généralement plus publique et permanente. L'autorisation peut être donnée en privé ou en public et peut être facilement révoquée. Les autorisations sont moins formelles et ne sont pas automatiquement renouvelables ou transférables. L'ordination peut également être révoquée, mais cela ne se produit que dans des cas exceptionnels.

Dans l'Église mondiale de Dieu, nous n'avons pas de description exhaustive normalisée de chaque direction ecclésiastique. Les anciens servent souvent de pasteurs dans les congrégations (pasteur en chef ou assistant). La plupart prêchent et enseignent, mais pas tous. Certains se spécialisent en administration. Tout le monde sert sous la supervision du pasteur principal (le surveillant de la paroisse ou episkopos) selon ses capacités.

Les dirigeants de service religieux reflètent une diversité encore plus grande, avec tout le monde (nous l'espérons) en fonction de sa capacité à répondre aux besoins de la communauté. Le pasteur en charge peut autoriser ces chefs pour des tâches temporaires ou pour une durée indéterminée.

Les pasteurs ressemblent un peu aux chefs d'orchestre. Ils ne peuvent forcer personne à jouer le bâton, mais ils peuvent être instructifs et coordonner. Le groupe dans son ensemble fera beaucoup mieux son travail, car les joueurs récupèrent les personnages qui leur sont attribués. Dans notre communauté de foi, les membres ne peuvent pas renvoyer leur pasteur. Les pasteurs sont sélectionnés et révoqués au niveau régional, ce qui inclut l'administration de l'église aux États-Unis, en collaboration avec les anciens de la localité.

Que se passe-t-il si un membre pense qu'un pasteur est incompétent ou trompe le mouton? C'est là qu'intervient notre structure de direction épiscopale. Les problèmes d'enseignement ou de leadership doivent d'abord être discutés avec le pasteur, puis avec un responsable pastoral (surveillant du pasteur ou épiscopus du district).

Tout comme les églises ont besoin de dirigeants et d’enseignants locaux, les pasteurs ont également besoin de dirigeants et d’enseignants. Par conséquent, nous croyons que le siège de l’Église mondiale de Dieu joue un rôle important dans le service de nos communautés. Nous nous efforçons d'être une source d'éducation, d'idées, d'encouragement, de supervision et de coordination. Certes, nous ne sommes pas parfaits, mais nous y voyons la vocation qui nous est donnée. C'est exactement ce que nous visons.

Nos yeux doivent être sur Jésus. Il a du travail pour nous et beaucoup de travail est déjà fait. Louons-le pour sa patience, pour ses dons et pour le travail qui contribue à notre croissance.

Joseph Tkach


pdfStructure de gestion de l'église