Porter de bons fruits

264 Christ est la vigne nous sommes la vigne Le Christ est la vigne, nous sommes les sarments! Les raisins sont récoltés pour faire du vin depuis des milliers d'années. C'est un processus laborieux car il nécessite un maître de chai expérimenté, un bon sol et un timing parfait. Le vigneron taille et nettoie les vignes et surveille la maturation des raisins pour déterminer l'heure exacte des vendanges. C'est un travail difficile, mais quand tout est réuni, cela en valait la peine. Jésus connaissait le bon vin. Son premier miracle a été de transformer l'eau en le meilleur vin jamais goûté. Ce qui lui importe, c'est plus que cela: dans l'Évangile de Jean, nous lisons comment il décrit sa relation avec chacun de nous: «Je suis le vrai cep et mon Père est le vigneron. Toute branche de moi qui ne porte pas de fruit, il enlèvera; et quiconque porte du fruit, il le purifiera pour qu'il porte plus de fruit » (Jean 15,1-2).

Comme une vigne en bonne santé, Jésus nous fournit un flux constant de vitalité et son père agit comme un travailleur de la vigne qui sait où et quand enlever les branches malsaines et mourantes afin que nous puissions nous déplacer plus énergiquement et sans contrôle dans la bonne direction. Bien sûr, il le fait pour que nous portions de bons fruits. - Ce fruit que nous atteignons par la présence du Saint-Esprit dans nos vies. Cela se traduit par: amour, joie, paix, patience, gentillesse, bonté, fidélité, douceur et maîtrise de soi. Comme pour un bon vin, le processus de transformation de notre vie d'un navire brisé à un travail de rédemption achevé prend beaucoup de temps. Ce chemin peut être associé à des expériences difficiles et douloureuses. Heureusement, nous avons un Sauveur patient, sage et aimant, qui est à la fois une vigne et un vigneron, et qui dirige le processus de notre rédemption avec grâce et amour.

par Joseph Tkach


pdfPorter de bons fruits