générosité

Générosité 179 Bonne année! J'espère que vous avez passé des vacances bénies avec vos proches. Maintenant que la saison de Noël est derrière nous et que nous sommes de retour au bureau au travail pour le Nouvel An, j'ai, comme à l'accoutumée, échangé avec notre personnel pour les vacances qui ont été passées. Nous avons parlé des traditions familiales et du fait que les générations plus âgées peuvent souvent nous apprendre quelque chose sur la gratitude. Dans une conversation, un employé a mentionné une histoire inspirante.

Cela a commencé avec ses grands-parents, qui sont des gens très généreux. Mais même plus que cela, ils sont intéressés à rendre ce qu'ils donnent le plus large possible. Ils ne veulent pas nécessairement être connus pour faire de gros cadeaux; ils veulent juste que leur générosité soit transmise. Ils attachent une grande importance à vous donner, pas seulement des arrêts à une station. Ils préfèrent se donner, avoir leur propre vie et se multiplier. Ils veulent aussi donner de façon créative et réfléchissent donc à la manière de traiter les dons que Dieu leur a donnés.

Voici ce que fait la famille de cet ami: Chaque "Thanksgiving" (American National Day, Thanksgiving Day) grand-mère et grand-père donnent à chacun de leurs enfants et petits-enfants une petite somme de vingt ou trente dollars. Ils demandent ensuite aux membres de la famille d'utiliser cet argent pour en bénir quelqu'un d'autre comme une forme de paiement continu. Et puis à Noël, ils se réunissent à nouveau en famille et échangent des idées. Pendant les célébrations habituelles, ils aiment aussi entendre comment chaque membre de la famille a utilisé le cadeau des grands-parents pour bénir les autres. Il est remarquable de voir comment une somme d'argent relativement petite peut se transformer en autant de bénédictions.

Les petits-enfants sont motivés à être généreux grâce à la générosité qui leur a été apportée. Souvent, un membre de la famille ajoute quelque chose en plus du montant indiqué avant de le transmettre. Ils s'amusent vraiment et y voient une sorte de compétition pour voir qui pourrait le mieux transmettre cette bénédiction. En un an, un membre créatif de la famille a utilisé cet argent pour acheter du pain et d’autres aliments afin de pouvoir distribuer des sandwichs à des personnes affamées pendant plusieurs semaines.

Cette merveilleuse tradition familiale me rappelle la parabole de Jésus sur les talents confiés. Chaque serviteur a reçu un montant différent de son maître: "Il a donné cinq quintaux d'argent à un, deux autres quintaux à un autre, et encore un autre quintal," et chacun a été chargé d'administrer ce qui lui a été donné (Matthieu 25:15). Dans la parabole, les serviteurs sont invités à faire plus que simplement accepter la bénédiction. On leur demande d'utiliser leurs dons financiers pour servir les intérêts de leur maître. Sa part a été prise au serviteur qui a enterré son argent parce qu'il n'a pas essayé de l'augmenter (Matthieu 25:28). Bien sûr, cette parabole n'est pas sur la sagesse de l'investissement. Il s'agit de bénir les autres avec ce qu'on nous a donné, peu importe ce que c'est ou combien nous pouvons donner. Jésus fait l'éloge de la veuve qui ne pouvait donner que quelques centimes (Luc 21, 1-4) parce qu'elle a donné généreusement ce qu'elle avait. Ce n'est pas la taille du don qui est important pour Dieu, mais notre volonté d'utiliser les ressources qu'Il nous a données pour donner des bénédictions.

La famille dont je vous ai parlé, essayant de multiplier ce qu’elle peut, ressemble à certains égards au Seigneur dans la parabole de Jésus. Les grands-parents laissent une partie de ce qu'ils veulent donner, la confiance et aiment utiliser à leur propre discrétion. Cela rendrait probablement ces gens gentils tristes, tout comme cela a attristé le Seigneur dans la parabole d'entendre que leurs petits-enfants ont laissé l'argent dans l'enveloppe et ont fait fi de la générosité des grands-parents et de leur simple demande. Au lieu de cela, cette famille aime réfléchir à de nouvelles façons créatives de transmettre les bénédictions des grands-parents dans lesquels elles ont été incluses.

Cette mission multigénérationnelle est merveilleuse car elle montre de nombreuses façons différentes de bénir les autres. Il ne faut pas grand-chose pour commencer. Dans une autre parabole de Jésus, la parabole du semeur, on nous montre ce qui est si grand au sujet du "bon sol", ceux qui acceptent vraiment les paroles de Jésus sont ceux qui produisent des fruits "cent, soixante ou trente fois ce qu'ils ont semé » (Matthieu 13:8). Le Royaume de Dieu est une famille sans cesse croissante. C'est en partageant nos bénédictions comme en les amassant pour nous que nous pouvons participer à l'œuvre d'accueil de Dieu dans le monde.

En cette période de résolutions du Nouvel An, je voudrais vous demander de réfléchir avec moi aux endroits où nous pouvons planter nos graines de générosité. Dans laquelle de nos sphères de vie pourrions-nous récolter de grandes bénédictions en partageant ce que nous avons avec quelqu'un d'autre? Comme cette famille, nous ferions bien de donner ce que nous avons à ceux qui, nous le savons, l’utiliseront pour une bonne cause.

Nous croyons qu'il est important de semer la graine sur un bon sol, là où elle aura le plus d'impact. Merci de faire partie de ceux qui donnent si généreusement et si joyeusement pour que les autres puissent connaître le Dieu qui nous aime tous. L'une de nos valeurs clés dans le groupe de travail WKG / GCI est d'être de bons intendants afin que le plus grand nombre d'entre eux puisse connaître le nom et la personne de Jésus-Christ.

En gratitude et amour

Joseph Tkach
Président GRACE COMMUNION INTERNATIONAL