Les mines du roi Salomon (<abbr> partie 13)

"Je suis un combattant. Je crois que ce truc oeil pour oeil. Je tiens ma joue. Je n'ai aucun respect pour un homme qui ne se défend pas. Si vous tuez mon chien, alors vous devriez mettre votre chat en sécurité. »Ce dicton peut être drôle, mais en même temps, cette attitude de l'ancien champion de boxe Muhammad Ali est celle que beaucoup de gens partagent. L'injustice nous arrive et parfois elle fait tellement mal que nous demandons des représailles. Nous nous sentons trompés ou semblons avoir été humiliés et nous voulons nous venger. Nous voulons que nos adversaires ressentent la douleur que nous ressentons. Nous ne prévoyons peut-être pas d'infliger des souffrances physiques à nos adversaires, mais si nous pouvons leur infliger des souffrances mentales ou émotionnelles par un petit sarcasme ou en refusant de parler, notre vengeance sera également douce.

"Ne dites pas:" Je rendrai le mal! "Écoutez l'Éternel, il vous aidera" (Proverbes 20,22). La vengeance n'est pas la réponse! Parfois, Dieu nous dit de faire des choses difficiles, n'est-ce pas? Ne vous arrêtez pas à la colère et à la vengeance, car nous avons un trésor inestimable - une vérité qui change la vie. "Attends le Seigneur". Ne lisez pas ces mots trop rapidement. Méditez sur ces mots. Ils ne sont pas seulement une clé pour faire face aux choses qui causent la douleur, l'amertume et la colère en nous, mais ils sont au centre de notre relation avec Dieu.

Mais nous ne voulons pas attendre du tout. À l'ère du café à emporter, des SMS et de Twitter, nous voulons tout maintenant et immédiatement. Nous détestons les embouteillages, les files d'attente et autres voleurs de temps. Dr. James Dobson le décrit comme suit: «Il fut un temps où vous ne vous souciiez pas si vous manquiez la voiture. Vous venez de le prendre un mois plus tard. Si vous devez attendre l'ouverture d'une porte tournante ces jours-ci, le ressentiment augmente! "

L'attente, comme décrit dans la Bible, n'a rien à voir avec le grincement de dents à la caisse du supermarché. Le mot hébreu pour attendre est "qavah" et signifie espérer quelque chose, attendre quelque chose et comprend le concept d'anticipation. L'enfant impatient d'attendre que les parents se lèvent le matin de Noël et les laissent ouvrir leurs cadeaux illustre cette anticipation. Malheureusement, le mot espoir a perdu son sens aujourd'hui. Nous disons des choses comme "J'espère que j'obtiendrai le travail." Et "Espérons qu'il ne pleuvra pas demain." Mais ce genre d'espoir est sans espoir. Le concept biblique d'espoir est un espoir confiant que quelque chose se produira. On s'attend à ce que quelque chose se produise en toute certitude.

Le soleil se lèvera-t-il encore?

Il y a plusieurs années, j'ai passé quelques jours à faire de la randonnée dans les montagnes de Drakensburg (Afrique du Sud). La soirée d'Amo du deuxième jour l'a déversée dans des seaux et quand j'ai trouvé une grotte, j'étais trempée, tout comme ma boîte d'allumettes. Le sommeil était hors de question et les heures ne voulaient pas passer. J'étais fatigué, gelé et ne pouvais pas attendre la fin de la nuit. Dois-je douter que le soleil se lèverait à nouveau le lendemain matin? Bien sûr que non! J'attendais avec impatience les premiers signes d'un lever de soleil. À quatre heures du matin, les premières traînées de lumière sont apparues dans le ciel et le jour s'est levé. Les premiers oiseaux pépiaient et j'étais sûr que ma misère finirait bientôt. J'ai attendu avec l'espoir que le soleil se lèverait et qu'un autre jour commencerait. J'ai attendu que l'obscurité cède la place à la lumière et que le froid soit remplacé par la chaleur du soleil (Psaume 130,6) Attente en matière de sécurité Anticipation Persévérer la joie. C'est exactement de cela qu'il s'agit dans le sens biblique. Mais comment attendez-vous réellement? Comment attendez-vous le Seigneur? Prenez conscience de qui est Dieu. Tu le sais!

La lettre aux Hébreux contient certains des mots les plus encourageants de la Bible sur la nature de Dieu: «Laissez-vous satisfaire de ce qui est là. Parce que le Seigneur a dit: "Je ne veux pas te quitter et je ne veux pas te quitter" ". (Hébreux 13,5). Selon des experts grecs, ce passage se traduit par les mots "Je ne te quitterai jamais, jamais, jamais, jamais,". Quelle promesse de notre père aimant! C'est juste et c'est bon. Alors, que nous enseigne le verset de Proverbes 20,22? Ne cherchez pas à vous venger. Attendez Dieu. Et? Il vous rachètera.

Avez-vous remarqué qu'une pénalité pour l'adversaire n'était pas mentionnée? Votre salut est au centre. Il la sauvera. Voilà une promesse! Dieu s'en occupera. Il remettra les choses sur la bonne voie. Il le clarifiera en son temps et à sa manière.

Il ne s'agit pas de vivre une vie passive ou d'attendre que Dieu fasse tout pour nous. Nous devons vivre de façon indépendante. Si nous devons pardonner, nous devons également pardonner. Quand nous devons affronter quelqu'un, nous confrontons quelqu'un. Si nous devons faire des recherches et nous remettre en question, nous le faisons aussi. Josef a dû attendre le Seigneur, mais en attendant, il a fait ce qu'il pouvait. Son attitude face à la situation et son travail ont conduit à une promotion. Dieu n'est pas passif lorsque nous attendons, mais travaille dans les coulisses pour assembler toutes les pièces du puzzle qui ne sont pas encore là. Ce n'est qu'alors qu'il répondra à nos souhaits, désirs et demandes.

L'attente est fondamentale pour notre vie avec Dieu. Lorsque nous attendons Dieu, nous lui faisons confiance, l'attendons et l'attendons. Notre attente n'est pas vaine. Il se rendra visible, peut-être différemment de ce que nous attendions. Ses actions iront plus loin que vous ne pouvez l'imaginer. Mettez vos blessures, votre colère et votre mécontentement, votre chagrin entre les mains de Dieu. Ne cherchez pas à vous venger. Ne prenez pas la justice entre vos mains - c'est le travail de Dieu.

par Gordon Green


pdfLes mines du roi Salomon (Partie 13)