Reste en Christ

463 reste en ChristLe grand écrivain Mark Twain a écrit une histoire intéressante. Il a raconté qu'un jour où le roi et la reine d'un pays lointain ont ramené leur nouveau prince de l'hôpital royal à la maison, leur voiture est entrée en collision avec la charrette d'un pauvre mendiant. Dans le véhicule humble, le pauvre homme a emmené sa femme et son nouveau-né du domicile de la sage-femme à son domicile. Dans la confusion de l'incident, les deux couples ont accidentellement échangé les bébés et le petit prince est donc entré dans la maison du mendiant pour y être élevé par lui et sa femme.

Lorsque le bébé est devenu un garçon, il a été forcé de sortir dans la rue et de mendier de la nourriture. Sans le savoir, ce sont en fait ses propres rues dans lesquelles il supplie, car elles appartiennent à son vrai père, le roi. Jour après jour, il se rendait au château et regardait à travers la clôture de fer le petit garçon qui jouait là et se disait: "Si seulement j'étais un prince". Bien sûr qu'il était un prince! Mais il était conscient de ce fait Le garçon a vécu une vie de pauvreté parce qu'il ne savait pas qui il était vraiment, simplement parce qu'il ne savait pas qui était son père.

Mais cela vaut également pour de nombreux chrétiens! Il est si facile de vivre sa vie sans connaître sa propre identité. Certains d'entre nous n'ont jamais vraiment pris le temps de découvrir "à qui ils appartiennent". Depuis le jour de notre naissance spirituelle, nous sommes maintenant fils et filles du roi des rois et du seigneur des seigneurs! Nous sommes héritiers royaux. Quelle tristesse quand on considère que nous vivons souvent dans une pauvreté spirituelle auto-imposée et que nous retenons la richesse de la merveilleuse grâce de Dieu. Cette richesse est là, que nous en jouissions sciemment ou non. Beaucoup de croyants sont, dans une certaine mesure, des "incroyants" quand il s'agit de prendre la parole de Dieu quand il nous dit qui nous sommes en Jésus.

In dem Moment, in dem wir zum Glauben kamen, hat Gott uns alles gegeben, was wir brauchen, um ein christliches Leben zu führen. Jesus versprach seinen Jüngern einen «Helfer» zu senden. «Wenn aber der Tröster [Helfer] kommen wird, den ich euch senden werde vom Vater, der Geist der Wahrheit, der vom Vater ausgeht, der wird Zeugnis geben von mir. Und auch ihr seid meine Zeugen, denn ihr seid von Anfang an bei mir gewesen» (Jean 15,26-27).

Jesus sprach zu seinen Jüngern über das Geheimnis eines bekehrten geistlichen Lebens: «Ich bin der Weinstock, ihr seid die Reben. Wer in mir bleibt und ich in ihm, der bringt viel Frucht; denn ohne mich könnt ihr nichts tun» (John 15,5). Unser Bleiben in Christus, sein Bleiben in uns und das Kommen des Heiligen Geistes sind eng miteinander verbunden. Wir können nicht wirklich in Christus bleiben, ohne im Geist zu wandeln. Wenn es kein Wandeln gibt, gibt es auch kein Bleiben. Bleiben bedeutet, dass etwas ständig vorhanden ist. Unser christliches Leben begann mit einer ein für alle maligen Hingabe unseres Lebens an Christus. Diese Verpflichtung leben wir von Tag zu Tag.

Das Wort «Helfer» (griech. Parakletos) bedeutet «zur Seite gestellt, um zu helfen». Es bezieht sich auf jemanden, der vor Gericht zu Hilfe kommt. Sowohl Jesus als auch der Heilige Geist lehren die Wahrheit, bleiben in den Jüngern und geben Zeugnis. Der Helfer ist nicht nur wesensmässig wie Jesus, er agiert auch wie Jesus. Der Heilige Geist ist die ständige Gegenwart Jesu in uns Gläubigen.

Der Parakletos ist die unmittelbare Verbindung zwischen Jesus und seinen Jüngern in jeder Generation. Der Tröster, Ermutiger oder Helfer bleibt oder wohnt in allen Gläubigen. Er führt uns in die Wahrheit der Welt Gottes. Jesus sagte: «Wenn aber jener, der Geist der Wahrheit, kommen wird, wird er euch in alle Wahrheit leiten. Denn er wird nicht aus sich selber reden; sondern was er hören wird, das wird er reden, und was zukünftig ist, wird er euch verkündigen» (John 16,13). Er weist uns immer auf Christus hin. «Er wird mich verherrlichen; denn von dem Meinen wird er's nehmen und euch verkündigen. Alles, was der Vater hat, das ist mein. Darum habe ich gesagt: Er wird's von dem Meinen nehmen und euch verkündigen» (Johannes 16,14-15). Der Heilige Geist verherrlicht sich nie selbst. Er sucht nicht seine eigene Herrlichkeit. Er will nur Christus und Gott, den Vater, verherrlichen. Jede religiöse Bewegung, die den Geist anstelle von Christus verherrlicht, steht nicht im Einklang mit den Lehren Jesu über den Heiligen Geist.

Ce que le Saint-Esprit enseigne sera toujours en parfait accord avec Jésus. Il ne contredira ni ne partagera rien de ce que notre Rédempteur a enseigné. Le Saint-Esprit est toujours centré sur le Christ. Jésus et le Saint-Esprit sont toujours en parfait accord.

L'entrée dans le royaume de Dieu ne réussit pas à cause de nos meilleurs efforts, mais nécessite une vie complètement différente. Nous devons naître spirituellement. C'est un nouveau départ, une nouvelle naissance. C'est libre de l'ancienne vie. C'est l'œuvre du Saint-Esprit en nous. Ni par notre propre force ni par notre propre intelligence, nous ne pouvons avoir une relation juste avec Dieu. Nous entrons dans la famille de Dieu lorsque l'Esprit de Dieu nous renouvelle fondamentalement. Sans cela, il n'y a pas de christianisme. Le Saint-Esprit aide à la vie spirituelle. Cela ne commence pas par une tentative humaine désespérée de le créer vous-même. Cela n'a rien à voir avec le mérite propre. Nous ne nous tourmentons pas avec cela. Nous ne pouvons pas gagner la faveur de Dieu. Quel privilège d'annoncer l'évangile de Jésus-Christ. Nous déclarons simplement ce que Dieu a déjà fait en Christ. Le Saint-Esprit est l'Esprit de vérité et il est venu révéler que Jésus était le chemin, la vérité et la vie. Nous sommes merveilleusement bénis! Dieu est pour nous, avec nous et travaille à travers nous.

par Santiago Lange


pdfReste en Christ