L'espoir meurt en dernier

592 l'espoir meurt en dernier Un proverbe dit: "L'espoir meurt en dernier!" Si ce dicton disait la vérité, la mort serait la fin de l'espoir. Dans le sermon de la Pentecôte, Pierre a expliqué que la mort de Jésus ne pouvait plus tenir: "Den (Jésus) a ressuscité Dieu et l'a libéré des douleurs de la mort parce qu'il lui était impossible d'être tenu par la mort » (Actes 2,24).

Paul a expliqué plus tard que, comme le montre le symbolisme du baptême, les chrétiens ne sont pas seulement impliqués dans la crucifixion de Jésus, mais aussi dans sa résurrection. "Nous sommes donc enterrés avec lui par le baptême dans la mort, afin que, comme le Christ ressuscité des morts par la gloire du Père, nous aussi, nous puissions marcher dans une nouvelle vie. Parce que si nous avons grandi avec lui, sommes devenus comme lui dans sa mort, nous serons comme lui dans la résurrection » (Romains 6,4: 5).

C'est pourquoi la mort n'a pas de pouvoir éternel sur nous. En Jésus, nous avons la victoire et espérons que nous nous élèverons à la vie éternelle. Cette nouvelle vie a commencé lorsque nous avons accepté la vie du Christ ressuscité en nous en croyant en lui. Que nous vivions ou mourions, Jésus reste en nous et c'est notre espérance.

La mort physique est difficile, surtout pour les parents et amis laissés pour compte. Cependant, il est impossible que la mort retienne le défunt parce qu'il est dans une nouvelle vie en Jésus-Christ qui seul a la vie éternelle. "Mais c'est la vie éternelle qu'ils te reconnaîtront, qui tu es le seul vrai Dieu, et que tu as envoyé, Jésus-Christ" (Jean 17,3). Pour vous, la mort n'est plus la fin de vos espoirs et de vos rêves, mais la transition vers la vie éternelle dans les bras de notre Père céleste, qui a rendu tout cela possible grâce à son Fils Jésus-Christ!

par James Henderson