Pentecôte : force pour l'évangile

644 Pentecôte Jésus a promis à ses disciples : « Regardez, je vous envoie ce que mon Père a promis. Mais tu dois rester dans la ville jusqu'à ce que tu sois traité avec la force d'en haut » (Luc 24,29). Luc répète la promesse de Jésus : « Et lorsqu'il était avec eux au souper, il leur ordonna de ne pas quitter Jérusalem, mais d'attendre la promesse du Père, que vous - disait-il - aviez entendue de moi ; car Jean a baptisé d'eau, mais tu seras baptisé du Saint-Esprit peu de temps après ces jours-ci » (Actes 1,4: 5).

Dans le livre des Actes, nous apprenons que les disciples ont reçu le don promis le jour de la Pentecôte, car - ils ont été baptisés du Saint-Esprit, qui les a dotés de la puissance de Dieu. "Ils furent tous remplis du Saint-Esprit et se mirent à prêcher dans d'autres langues comme l'Esprit leur disait de parler" (Actes 2,4).

Les Juifs associent traditionnellement la Pentecôte au transfert de la loi et de l'alliance faite avec le peuple d'Israël sur le mont Sinaï. Grâce au Nouveau Testament, nous avons une compréhension plus complète aujourd'hui. Nous relions la Pentecôte au Saint-Esprit et à l'alliance que Dieu a faite avec les gens de toutes les nations qui appartiennent à son église.

Appelés à être témoins

À la Pentecôte, nous nous souvenons que Dieu nous a appelés comme son nouveau peuple : « Mais tu es une génération choisie, un sacerdoce royal, un peuple saint, un peuple avoué, afin que tu proclames les faveurs de celui qui t'a appelé les ténèbres dans son merveilleux lumière " (1 Pierre 2,9).

Quel est le but de notre appel ? Pourquoi Dieu nous désigne-t-il comme peuple à posséder ? Pour proclamer ses faveurs. Pourquoi nous donne-t-il le Saint-Esprit ? Etre témoins de Jésus-Christ : « Vous recevrez la puissance du Saint-Esprit qui viendra sur vous et sera mes témoins à Jérusalem et dans toute la Judée et la Samarie et jusqu'aux extrémités de la terre » (Actes 1,8). Le Saint-Esprit nous donne le pouvoir de prêcher l'évangile, de proclamer la bonne nouvelle que les gens sont dans le royaume de Dieu par la grâce et la miséricorde de Dieu et ce que Christ a fait pour nous.

Dieu a fait une alliance, un accord, avec nous. Dieu nous promet la vie éternelle, avec le Saint-Esprit représentant une attente inaliénable de notre salut (il s'agit d'un droit dont la condition n'est pas encore remplie). La promesse de Dieu est sa part dans l'accord. Elle est caractérisée par la grâce, la miséricorde et le Saint-Esprit. Nous sommes appelés et dotés du Saint-Esprit - ici et maintenant notre rôle commence - afin que nous puissions être témoins de la miséricorde de Dieu qui est venue à nous en Jésus-Christ notre Sauveur. C'est la mission de l'église, son but, et le but auquel chaque membre de l'église de Dieu, le corps de Christ, est appelé.

L'église est chargée de prêcher l'évangile et d'enseigner aux gens la rédemption qui nous a été achetée par le sacrifice de Christ : « Il est écrit que Christ souffrira et ressuscitera des morts le troisième jour ; et que la repentance est prêchée en son nom pour la rémission des péchés parmi tous les peuples. Depuis Jérusalem, vous en êtes témoins » (Luc 24,46: 48). Le Saint-Esprit a été donné aux apôtres et aux croyants à la Pentecôte pour devenir des témoins habilités de Jésus-Christ.
La mission de l'église fait partie du tableau qui nous est rendu clair le jour de la Pentecôte. Le jour de la Pentecôte, nous célébrons le début dramatique de l'Église du Nouveau Testament. Nous pensons aussi à notre acceptation spirituelle dans la famille de Dieu et au renouveau constant, ainsi qu'à la force et au courage que Dieu nous donne par l'Esprit Saint. La Pentecôte nous rappelle que l'Esprit Saint guide l'Église dans la vérité et guide, inspire et équipe le peuple de Dieu afin que nous « soyons à l'image de son Fils, qu'il soit le premier-né d'une multitude de frères » (Romains 8,29) et qu'il se tient pour nous sur le trône de Dieu (Verset 26). De même, la Pentecôte peut nous rappeler que l'Église est composée de toutes ces personnes en qui l'Esprit Saint habite. Chaque année, la Pentecôte nous rappelle de maintenir l'unité d'esprit par le lien de la paix (Éphésiens 4,3).

Les chrétiens célèbrent cette journée en mémoire du Saint-Esprit, qu'ils ont reçu ensemble à des moments différents. L'église n'est pas simplement un lieu où sont enseignés les principes d'une vie saine et vertueuse ; il existe dans le but de proclamer les faveurs de Jésus-Christ et souligne encore : ténèbres dans sa merveilleuse lumière » (1 Pierre 2,9).

Alors que nous voulons tous devenir des personnes spirituellement changées, ce n'est pas le seul objectif que nous avons. Les chrétiens ont une mission - une mission qui est habilitée par le Saint-Esprit. Il nous inspire à proclamer le Seigneur Jésus-Christ et à porter le message de réconciliation par la foi en son nom à travers le monde.

La Pentecôte est le résultat d'une vie menée par le Saint-Esprit - une vie qui témoigne de la justice, de la puissance et de la miséricorde de Jésus-Christ. Une vie chrétienne fidèle est un témoignage de l'Évangile. Une telle vie prouve, elle révèle la vérité, que Dieu travaille en nous. C'est un témoignage ambulant et parlant de l'Évangile.

Une moisson spirituelle

La Pentecôte était à l'origine une fête des moissons. L'Église est également engagée dans une moisson spirituelle aujourd'hui. Le fruit ou le résultat de la commission de l'Église est la diffusion de l'Évangile et la proclamation du salut des hommes par Jésus. « Levez les yeux et regardez les champs : ils sont déjà mûrs pour la moisson », dit Jésus à ses disciples lorsqu'ils étaient en Samarie. Déjà ici, Jésus a parlé d'une moisson spirituelle dans laquelle les gens reçoivent la vie éternelle : "Celui qui moissonne reçoit une récompense et récolte du fruit pour la vie éternelle, afin que celui qui sème et qui moissonne se réjouisse" (Jean 4,35-36).

À une autre occasion, Jésus vit la foule et dit à ses disciples : « La moisson est grande, mais les ouvriers sont peu nombreux. Demandez donc au maître de la moisson d'envoyer des ouvriers dans sa moisson » (Matthieu 9,37: 38). C'est ce que la Pentecôte devrait nous inspirer à faire. Nous devons remercier Dieu en nous aidant à voir les gens autour de nous prêts pour la moisson spirituelle. Nous devrions demander plus d'ouvriers parce que nous voulons que plus de gens partagent les bénédictions spirituelles de Dieu. Nous voulons que le peuple de Dieu proclame les bienfaits de ceux qui nous ont sauvés.

« Ma nourriture, dit Jésus, c'est que je fasse la volonté de celui qui m'a envoyé et que je termine son œuvre » (Jean 4,34). C'était sa vie, sa nourriture, son énergie. Il est la source de notre vie. Il est notre pain, le pain de la vie éternelle. Notre nourriture spirituelle est de faire sa volonté, son œuvre, qui est l'évangile. Nous devons suivre les traces de Jésus et faire ressortir son mode de vie pendant qu'il vit en nous. Nous devons lui permettre d'atteindre ses objectifs dans nos vies et de vivre à son honneur.

Message de l'Église primitive

Le livre des Actes est plein de discours évangéliques. Le message est répété maintes et maintes fois et se concentre sur Jésus-Christ en tant que Sauveur, Seigneur, Juge et Roi. Même Cornélius, un capitaine romain, connaissait le message. Pierre lui dit : « Tu connais le message salvateur que Dieu a proclamé au peuple d'Israël : Il a apporté la paix par Jésus-Christ, et le Christ est Seigneur sur tous ! (Actes 10,36 Espoir pour tous). Pierre a résumé le message qui était déjà si courant que Corneille le savait aussi : « Vous savez ce qui s'est passé dans toute la Judée, à commencer par la Galilée après le baptême que Jean a prêché, comment Dieu a oint Jésus de Nazareth avec l'Esprit Saint et la force ; il allait partout en faisant le bien et guérissait tous ceux qui étaient au pouvoir du diable, car Dieu était avec lui. Et nous sommes témoins de tout ce qu'il a fait en terre juive et à Jérusalem » (Actes 10: 37-39).

Pierre a ensuite prêché l'Évangile en mentionnant la crucifixion et la résurrection de Jésus, puis il a résumé la mission de l'Église : « Il nous a commandé de prêcher au peuple et de témoigner qu'il est nommé par Dieu pour juger les êtres vivants et le mort. Tous les prophètes témoignent de lui que par son nom tous ceux qui croient en lui recevront le pardon des péchés » (Actes 10: 42-43).
Alors nous prêchons sur le salut, la grâce et Jésus-Christ. Oui certainement! C'est la plus grande bénédiction que nous ayons jamais reçue. La vérité de notre salut est passionnante, et nous voulons la partager avec nos semblables afin qu'eux aussi puissent profiter des mêmes bénédictions ! Lorsque l'église a été persécutée pour avoir prêché le message de Jésus, ils ont prié pour avoir de l'audace afin qu'ils puissent prêcher encore plus ! « Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient rassemblés trembla ; et ils furent tous remplis du Saint-Esprit et prononcèrent la parole de Dieu avec assurance... avec une grande puissance les apôtres témoignèrent de la résurrection du Seigneur Jésus, et une grande grâce était avec eux tous » (Actes 4,31.33). Le Saint-Esprit leur a été donné afin qu'ils puissent prêcher Christ.

Pour chaque chrétien

L'Esprit n'a pas été donné uniquement aux apôtres ou à la nouvelle église dans son ensemble. Le Saint-Esprit est donné à chaque chrétien qui croit en Jésus. Chacun de nous devrait être un témoignage vivant de Jésus-Christ parce que notre espérance en Christ est bien fondée, car chacun de nous a la possibilité de donner une réponse encourageante à notre espérance. Après qu'Etienne ait été lapidé pour avoir prêché sur Jésus-Christ, une grande persécution est venue avec un impact encore plus grand sur l'église primitive. Tous sauf les apôtres ont fui Jérusalem (Actes 8,1). Partout où ils se dispersèrent, ils prononcèrent la parole et « prêchèrent l'évangile du Seigneur Jésus » (Actes 11,19: 20).

Luc brosse un tableau de nombreux hommes et femmes chrétiens qui ont fui Jérusalem à cause de leur croyance en Jésus-Christ. Ils ne pouvaient pas être réduits au silence, même si leur vie était menacée ! Peu importait qu'ils soient des anciens ou des laïcs - chacun d'eux rendait témoignage de Jésus-Christ. Alors qu'ils se promenaient, on leur a demandé pourquoi ils avaient quitté Jérusalem. Sans aucun doute, ils l'ont dit à tous ceux qui ont demandé.

C'est le fruit du Saint-Esprit; c'est la moisson spirituelle qui a été allumée par la Pentecôte. Ces personnes étaient prêtes à donner une réponse ! C'était une période passionnante et le même enthousiasme devrait régner dans l'église aujourd'hui. Le même Saint-Esprit dirigeait alors les disciples et le même Esprit dirige l'église aujourd'hui. Vous pouvez demander la même audace pour être témoin de Jésus-Christ !

par Joseph Tkach