Signe des temps

signe des tempsL'évangile signifie «bonne nouvelle». Pendant des années, l'Évangile n'a pas été une bonne nouvelle pour moi car j'ai appris pendant une grande partie de ma vie que nous vivons ces derniers jours. Je croyais que "la fin du monde" viendrait dans quelques années, mais si j'agissais en conséquence, je serais épargné par la Grande Tribulation. Ce type de vision du monde peut créer une dépendance, vous avez donc tendance à voir tout ce qui se passe dans le monde à travers les lunettes d'une interprétation particulière des événements qui se dérouleront à la fin des temps. Aujourd'hui, cette façon de penser n'est plus au centre de ma foi chrétienne et à la base de ma relation avec Dieu, dont je suis très reconnaissant.

Au cours des derniers jours

Paul a écrit à Timothée: "Mais vous devez savoir que les mauvais temps viendront au cours des derniers jours" (2 Tim 3,1: XNUMX). Que rapporte l'actualité chaque jour aujourd'hui? Nous voyons des photos de guerres cruelles et de villes bombardées. Rapports de réfugiés quittant leur pays sans espoir. Attaques terroristes qui causent souffrance et peur. Nous subissons des catastrophes naturelles ou des tremblements de terre qui détruisent tout ce que nous avons construit. Y a-t-il un point culminant? La troisième guerre mondiale arrivera-t-elle bientôt?

Lorsque Paul a parlé des derniers jours, il ne prédisait pas l'avenir. Il a plutôt parlé de la situation dans laquelle il vivait et de l'évolution de son environnement. Les derniers jours, a dit Pierre à la Pentecôte, quand il a cité le prophète Joël, étaient déjà au premier siècle: "Cela devrait arriver dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai mon esprit sur toute chair; et vos fils et vos filles prophétiseront, et vos jeunes gens verront des visages, et vos vieillards auront des rêves »(Actes 2,16: 17-XNUMX).

Les derniers jours ont commencé avec Jésus-Christ! "Il y a longtemps, Dieu a parlé à nos ancêtres souvent et de différentes manières à travers les prophètes, mais dans ces derniers jours il nous a parlé par l'intermédiaire de son fils" (Héb 1,1: 2-XNUMX NLB).

L'évangile concerne Jésus, qui il est, ce qu'il a fait et ce qui est possible à cause de cela. Lorsque Jésus est ressuscité des morts, tout a changé - pour tous - qu'ils le sachent ou non. Jésus a tout renouvelé: «Car en lui tout ce qui est au ciel et sur la terre est créé, le visible et l'invisible, qu'il s'agisse de trônes ou de dirigeants ou de pouvoirs ou de pouvoirs; tout est créé par et pour lui. Et il est avant tout et il y a tout en lui »(Col 1,16-17).

Guerres, famine et tremblements de terre

Pendant des siècles, les sociétés se sont effondrées et la violence a éclaté. Les guerres ont toujours fait partie de notre société. Les catastrophes naturelles ont tourmenté l'humanité pendant des milliers d'années.

Jésus a dit: «Vous entendrez parler de guerres et de cris de guerre; regarde et n'aie pas peur. Parce que cela doit arriver. Mais ce n'est pas la fin. Car un peuple se dressera contre l'autre et un royaume contre l'autre; et il y aura des famines et des tremblements de terre ici et là. Mais tout cela est le début des contractions »(Mt 24,7-8).

Il y aura des guerres, des famines, des catastrophes et des persécutions, mais ne vous inquiétez pas. Le monde a connu de nombreuses catastrophes depuis le début des Derniers jours il y a près de 2000 XNUMX ans et je suis sûr qu'il y en aura beaucoup plus. Dieu peut mettre fin aux problèmes de ce monde quand il le veut. En même temps, j'attends avec impatience le grand jour à venir où Jésus reviendra. Un jour, la fin viendra.

Franchement, nous avons besoin de foi et d'espoir, qu'il y ait ou non une guerre, que la fin soit proche ou non. Nous avons besoin de foi et de zèle, peu importe à quel point les jours sont mauvais, peu importe le nombre de catastrophes. Notre responsabilité envers Dieu ne change pas. Si vous regardez la scène mondiale, vous pouvez voir des catastrophes en Afrique, en Asie, en Europe, en Océanie et en Amérique. Vous pouvez voir les champs blancs et prêts pour la récolte. Il y a du travail tant qu'il fait jour. Vous devriez faire de votre mieux avec ce que vous avez.

Que devons-nous faire

Où en sommes-nous dans la prophétie maintenant? Nous sommes maintenant au temps où l'église devrait prêcher l'Évangile. Jésus nous appelle à persévérer pour mener la course jusqu'au bout avec patience. Paul parle également de la fin où la création est libérée du fardeau de l'impermanence et où les enfants de Dieu reçoivent la liberté et la gloire future.

«Et même nous, à qui Dieu a déjà donné son esprit, la première partie de l'héritage futur, même nous soupirons intérieurement car la pleine réalisation de ce que nous sommes destinés à faire en tant que fils et filles de Dieu est toujours en attente: nous attendons cela notre corps est aussi racheté »(Rom 8,23:XNUMX NGÜ).

Nous voyons les problèmes de ce monde et attendons patiemment: «Parce que nous sommes sauvés pour l'espoir. Mais l'espoir que vous voyez n'est pas de l'espoir; car comment espérer ce que vous voyez? Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous attendons patiemment »(versets 24-25).

Pierre a vécu la même situation, il a attendu le jour du Seigneur: "Mais le jour du Seigneur viendra comme un voleur; alors le ciel fondra avec un gros crash; mais les éléments fondront avec la chaleur, et la terre et les œuvres qui s'y trouvent ne seront plus trouvées »(2 Pierre 3,10:XNUMX).

Quels conseils nous donne-t-il? Que devons-nous faire en attendant le jour du Seigneur? Comment devrions-nous vivre Nous devons vivre une vie sainte et divine. "Si tout cela va fondre, comment devez-vous vous tenir dans une marche sainte et un être pieux qui attend la venue du jour de Dieu et se précipite vers lui" (versets 11-12).

C'est votre responsabilité au quotidien. Ils sont appelés à vivre une vie sainte. Jésus n'a fait aucune prédiction quand la fin du monde viendrait parce qu'il ne le savait pas et nous non plus: "Personne ne connaît le jour et l'heure, pas même les anges du ciel, pas même le Fils, mais seulement celui Père »(Mt 24,36, XNUMX).

La vie spirituelle

Pour la terre d'Israël dans l'ancienne alliance, Dieu a promis de la bénir par une alliance spéciale si la nation lui obéissait. Cela empêcherait les catastrophes naturelles qui frappent normalement les mauvais et les justes. Il n'a pas donné cette garantie à d'autres nations. Les nations modernes ne peuvent pas prendre les promesses que Dieu a données à Israël dans une alliance spéciale désormais dépassée.
Dans ce monde déchu, Dieu permet les catastrophes naturelles, les péchés et les maux. Il laisse également le soleil briller et la pluie tombe sur le mauvais comme sur le bon. Comme les exemples de Job et de Jésus nous le montrent, il laisse aussi le mal tomber sur les justes. Dieu interfère parfois avec les choses physiques pour nous aider. Mais la nouvelle alliance ne donne aucune garantie de quand, comment et où elle le fera. La nouvelle alliance nous appelle à croire malgré les circonstances. Il nous appelle à être fidèles malgré la persécution et la patience malgré le désir ardent pour le monde meilleur que Jésus apportera.

La nouvelle alliance, la meilleure alliance, offre la vie spirituelle et ne garantit pas une bénédiction physique. Par la foi, nous devons nous concentrer sur le spirituel et non sur le physique.

Voici une autre pensée qui peut mettre la prophétie dans une perspective utile. Le but principal de la prophétie n'est pas de se concentrer sur les dates, mais sa plus grande tâche est de montrer Jésus afin que nous puissions le connaître. Jésus est la plus grande bénédiction que vous puissiez recevoir dans votre vie. Une fois que vous avez atteint ce but, ne vous concentrez plus sur le chemin qui mène à lui, mais sur la vie merveilleuse avec Jésus en communion avec le Père et le Saint-Esprit.

par Joseph Tkach