Avec confiance devant le trône

379 en confiance devant le trône Hébreux 4,16 dit: "Allons donc au trône de la grâce avec confiance afin que nous puissions recevoir miséricorde et trouver la grâce quand nous avons besoin d'aide." J'avais entendu un sermon sur ce verset il y a de nombreuses années. Le prédicateur n'était pas un représentant de l'Évangile de la prospérité, mais il a spécifiquement souligné que nous devrions demander à Dieu avec confiance et la tête haute pour les choses que nous voulons. S'ils sont bons pour nous et pour les gens qui nous entourent, alors Dieu veillera à ce qu'ils se produisent.

Eh bien, c'est exactement ce que j'ai fait et vous savez quoi? Dieu ne m'a pas donné les choses que je demandais. Imaginez ma déception! Ma foi en était un peu éraflée, car j'avais l'impression de donner à Dieu un énorme acte de foi en lui demandant quelque chose la tête haute. En même temps, je sentais que ma méfiance à l'égard de tout cela m'empêchait d'obtenir ce que je demandais à Dieu de faire. Notre credo commence-t-il à s'effondrer si Dieu ne nous donne pas ce que nous voulons, même si nous savons que ce serait mieux pour nous et tous les autres? Savons-nous vraiment ce qui est le mieux pour nous et pour tous les autres? Peut-être que nous le pensons, mais en réalité, nous ne le savons pas. Dieu voit tout et il sait tout. Lui seul sait ce qu'il y a de mieux pour chacun de nous! Est-ce vraiment notre méfiance qui empêche l'action de Dieu? Qu'est-ce que cela signifie vraiment de se tenir avec confiance devant le propitiatoire de Dieu?

Ce passage ne concerne pas le fait de se tenir devant Dieu avec le genre d'autorité que nous connaissons - une autorité courageuse, déterminée et effrontée. Le verset dépeint plutôt une image de ce à quoi devrait ressembler notre relation intime avec notre grand prêtre, Jésus-Christ. Nous pouvons parler directement au Christ et n'avons besoin d'aucune autre personne en tant que médiateurs - ni prêtre, ni pasteur, ni gourou, ni clairvoyant, ni ange. Ce contact direct est très spécial. Ce n'était pas possible pour les gens avant la mort de Christ. Pendant la période de l'Ancienne Alliance, le grand prêtre était le médiateur entre Dieu et l'homme. Seulement, il avait accès à l'endroit le plus saint (Hébreux 9,7). Cet endroit extraordinaire dans le tabernacle était spécial. On croyait que c'était la présence de Dieu sur terre. Un tissu ou un rideau le séparait du reste du temple, où les gens étaient autorisés à rester.

Quand le Christ est mort pour nos péchés, le rideau s'est déchiré en deux (Matthieu 27,50). Dieu n'habite plus dans le temple créé par l'homme (Actes 17,24). Le temple n'est plus le chemin de Dieu le Père, mais c'est d'être courageux. Nous pouvons dire à Jésus ce que nous ressentons. Il ne s'agit pas de demandes audacieuses et de demandes que nous aimerions avoir satisfaites. Il s'agit d'être honnête et sans peur. Il s'agit de verser notre cœur à ceux qui nous comprennent et ont la certitude qu'ils feront de leur mieux pour nous. Nous nous présentons devant lui avec confiance et la tête haute afin de trouver grâce et gentillesse pour nous aider dans les moments difficiles. (Hébreux 4,16) Imaginez que nous n'avons plus à nous soucier de prier avec les mauvais mots, au mauvais moment ou avec la mauvaise attitude. Nous avons un grand prêtre qui ne regarde que notre cœur. Dieu ne nous punit pas. Il veut que nous comprenions combien il nous aime! Ce n'est pas notre foi ou son absence, mais la fidélité de Dieu qui donne un sens à nos prières.

Propositions de mise en oeuvre

Parlez à Dieu toute la journée. Dites-lui honnêtement comment vous allez. Si vous êtes heureux, dites: «Dieu, je suis si heureux. Merci pour les bonnes choses de ma vie. ». Si vous êtes triste, dites: "Dieu, je suis tellement triste. Veuillez me réconforter. ». Si vous n'êtes pas sûr et ne savez pas quoi faire, dites: «Dieu, je ne sais pas quoi faire. Aidez-moi à voir votre volonté dans tout ce qui m'attend. ». Si vous êtes en colère, dites: «Seigneur, je suis tellement en colère. Veuillez m'aider à ne pas dire quelque chose que je regrette plus tard. » Demandez à Dieu de vous aider et de lui faire confiance. Priez que la volonté de Dieu soit faite et non la sienne. Dans Jacques 4,3, il est dit: "Vous ne demandez ni ne recevez rien parce que vous demandez avec de mauvaises intentions, à savoir afin que vous puissiez le gaspiller dans vos désirs." Si vous voulez recevoir de bonnes choses, vous devriez demander de bonnes choses. Répétez des versets ou des chants bibliques tout au long de la journée.

par Barbara Dahlgren


pdfAvec confiance devant le trône